Renault présente à Munich deux nouveaux modèles électriques : un Scenic assemblé à Douai et un Kangoo à Maubeuge

Au Mondial de l'automobile de Munich (Allemagne), ce lundi 4 septembre 2023, Renault a présenté ses nouveaux véhicules. Le Scenic, aux allures de SUV, et le Kangoo seront commercialisés en 2024.

Dans la tradition des véhicules familiaux, Renault a présenté ce lundi 4 septembre plusieurs nouveaux modèles. Parmi eux, le Scenic et le Kangoo, tous deux fabriqués dans les Hauts-de-France.

Le Scenic, un monospace aux allures de SUV - ces voitures plus hautes et imposantes qui se sont rapidement démocratisées ces dernières années, au détriment des plus petits modèles - sera disponible en deux versions. 

L'une avec une batterie de 60 kwh, l'autre avec une batterie de 87 kwh permettant respectivement d'avoir une autonomie de 420 km et 620 km.

Résolument moderne

Les prix de ces deux versions n'ont pas encore été officiellement annoncés. Mais cela devrait être de l'ordre "d'un peu moins de 40 000 euros", a annoncé Luca De Meo au micro de RTL avant de préciser qu'on en saurait davantage d'ici la fin de l'année.

La voiture sera assemblée à Douai et les moteurs fabriqués à Cléon, en Seine-Maritime, au sud de Rouen. Spacieux, doté d'un grand écran central à l'avant, le nouveau Scenic se veut résolument moderne avec ses prises USB, ses supports pour téléphones ou tablettes et son toit panoramique avec cristaux liquides qui s'opacifient, rapporte une dépêche AFP. 

Renault, qui lance 12 nouveaux modèles en 2024, annonce que le Scenic est fait avec "24% de matières recyclées" et qu'il est à 90% recyclable.

80 km d'autonomie en 10 minutes de recharge

Quant au Kangoo, il sera fabriqué à l'usine Renault de Maubeuge. Sa batterie lithium-ion d'une capacité de 45 kWh lui permet de bénéficier d'une autonomie de 265 km. Renault assure qu'il faudra 10 minutes de recharges sur une borne de 80 kW DC pour regagner 80 km d'autonomie.

Renault affirme que le Kangoo est "le véhicule le plus vendu de son segment en version électrique depuis 2011".

Tout comme pour le Scenic, le moteur est fabriqué, lui, à Cléon.

Sur les trois sites d'Electricity (rassemblant Maubeuge, Douai et Ruitz) Renault prévoit de produire 480 000 véhicules électriques par an d'ici 2025. L'entreprise rappelle dans un communiqué que la manufacture de Maubeuge entreprendra une "première vague d’embauches de 200 CDI en 2023". Au total, 350 emplois ont été annoncés sur le site d’ici 2024.

Avec AFP