Sacs Louis Vuitton, Rolex, Ferrari : les biens saisis de délinquants ou de criminels vendus aux enchères à Douai

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

Une vente aux enchères des scellés saisis chez des escrocs et malfaiteurs avait lieu ce mercredi 22 juin à Douai. Elle a permis de récupérer 377 977 euros au profit de divers fonds d'intérêt général.

Leurs propriétaires se sont vus privés de ces biens lors de procédures judiciaires dépendant des juridictions de la cour d'appel de Douai. De la voiture de sport aux bijoux, en passant par la maroquinerie de luxe, ces ventes d'objets saisis ont lieu régulièrement sur le net, mais pas en présentiel. C'est la troisième fois, en tout et pour tout, qu'une vente de ce type est réalisée en présentiel en France. Et c'est la première dans la région Hauts-de-France.

Dans la salle des ventes, à Douai, se trouvent une centaine d'acheteurs et trois fois plus suivent les enchères en ligne.

En tout 144 biens sont à vendre. Il y a de nombreux objets luxueux, mais aussi de l'outillage, des vélos, ou des objets de décoration comme de superbes vases en faïence mis à prix 100 euros ou encore de nombreux produits informatiques. Les mises à prix peuvent, le cas échéant, être basses, exemples : 37 000 euros une Ferrari, Porsche Macan de 2017, 17 500 euros ; une BMW de 2004 (compteur non garanti de 250 000 km) 1 000 euros

Une fois la chaîne judiciaire bouclée...

Ces biens sont mis en vente lorsque toute la chaîne judiciaire est bouclée : après vérification entre autres que l'objet n'a plus d'intérêt pour l'enquête, après croisement avec le fichier des objets volés pour restitutions éventuelles, après les procès en appel, et uniquement dans ces circonstances. La vente aux enchères reste très encadrée.

 



Selon Charlotte Hautemaniere, cheffe du département mobilier à l'Agrasc, l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués : l'argent récolté ira à l'Etat, permettra d'indemniser les victimes ou sera attribué à des fonds de lutte contre la prostitution ou de lutte contre les conduites addictives. La vente de ce jour a permis de récupérer 377 977 euros.