VIDÉO. Pour la présentation du film "En Fanfare", une harmonie nordiste s'invite sur les marches et fait vibrer le Festival de Cannes

L'harmonie municipale des mineurs de Lallaing (Nord) a fait vibrer la croisette du son de ses cuivres et percussions à l'occasion de la présentation du film "En Fanfare" d'Emmanuel Courcol. 17 musiciens de l'harmonie ont participé à la réalisation de ce film, et ont pu fouler les marches du Festival de Cannes dimanche 19 mai

"Quelle aventure !" En direction du sud de la France, les musiciens de l'harmonie municipale des mineurs de Lallaing (Nord) ne boudent pas leur plaisir. Certains d'entre eux s'apprêtent à monter pour la première fois dans un avion. "C'est impressionnant quand on quitte la piste", réagit Daniel Lefevre, membre de l'harmonie, "mais ça va, je suis rassuré, c'est pour aller au festival de Cannes."

Dans quelques heures, les musiciens lallinois fouleront les marches du festival aux côtés des équipes du film En Fanfare d'Emmanuel Courcol, nommé dans la sélection Cannes Première de cette édition 2024.

Dans ce long-métrage, la vie et la musique font se rencontrer deux demi-frères que tout oppose. L'un est chef d'orchestre de renommée internationale, l'autre est un employé de cantine qui joue du trombone dans une fanfare du nord de la France. La recette d'un film pétri de simplicité et d'humanité, qui se fraie un chemin dans la sélection officielle cannoise et qui ramène le festival à une certaine forme de réalité sociale.

Standing ovation sur la croisette

C'est une scène unique à Cannes. Après avoir monté les marches qui mènent au Palais des Festivals, les musiciens de l'harmonie affluent dans les allées de la salle de projection, vêtus de leur costume noir aux coutures jaunes, sous les applaudissements. L'harmonie municipale des mineurs de Lallaing fait une entrée en fanfare dans la lumière cannoise.

Il suffira de quelques notes d'Emmenez-moi de Charles Aznavour pour emporter tout le public. Un moment unique pour les musiciens et les équipes du film. À l'issue de la projection, ce sont sous les larmes et les ovations que Cannes salue le travail d'Emmanuel Courcol.

durée de la vidéo : 00h00mn35s
Les musiciens ont été accueillis sous les applaudissements du public cannois. ©C. Massin / M-N Grimaldi / M-E Masson / FTV

Interprétant un des personnages principaux, Benjamin Lavernhe salue "la finesse d'écriture d'Emmanuel [Courcol]. Le fait que la fanfare soit en partie la vraie fanfare de Lallaing, il y a quelque chose de très authentique. On est portés par la musique." Avec le Nord comme décor, le film est loin d'être régionaliste. Loin des smokings et des paillettes de la croisette, il raconte la fraternité, la musique et la maladie.

"Le cinéma c'est quelque chose que je connaissais qu'à travers les films"

À la lueur des palaces, les musiciens du douaisis ont poursuivi leur virée cannoise au bord de l'eau, le temps d'une soirée. Pieds dans le sable et sur leur 31, ils ont encore du mal à réaliser ce qui leur arrive. "Comprendre ce qu'il vient de se passer." C'est peut être ce qu'ils auront le plus de mal à faire.

durée de la vidéo : 00h02mn24s
Les équipes du film "En fanfare" montent les marches ©France Télévisions

"On profite vraiment du moment. On se repasse des petits flashs de la soirée", profite Karine Haudrechy, saxophoniste de l'harmonie de Lallaing. C'est "une très belle aventure humaine, le cinéma c'est quelque chose que je connaissais qu'à travers les films. On a été très bien accueillis, encadrés, entourés, que de très bons souvenirs", poursuit Daniel Lefevre, percussionniste.

Le Nord sous la lumière des projecteurs

Au bord de la Méditerranée, le Nord n'est jamais très loin. Les équipes d'En Fanfare ont posé leurs valises près d'un mois dans la métropole lilloise et au Touquet pour faire profiter les spectateurs des décors et de l'atmosphère de la région.

Quinze jours ont été consacrés au tournage dans la salle de l'harmonie musicale des mineurs de Lallaing. Le film a ainsi pu bénéficier des traditionnels murs en briques rouges, ainsi que d'authentiques musiciens de l'harmonie pour interpréter l'harmonie de Walincourt.

En Fanfare n'est pas le seul long-métrage à mettre les Hauts-de-France à l'honneur dans cette édition 2024 du festival de Cannes. Au total, cinq sont présentés dans cette 77ème édition.

Si le film d'Emmanual Courcol sort en salles le 27 novembre prochain, des avant-premières sont déjà prévues dans la région : au nouveau siècle de Lille, à Douai et au Arras Film Festival.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité