Bray-Dunes : les attaques contre les chèvres et moutons se multiplient dans les dunes

Plusieurs moutons et chèvres ont été attaqués dans la dune du Perroquet, a priori par des chiens. Ce n’est pas la première fois que cela se produit et les gardes du littoral renforcent les contrôles et les sanctions.

Par Isabelle Girardin

C'est une triste découverte pour les gardes du littoral à Bray-Dunes : une chèvre et des moutons ont été attaqués et plusieurs ont perdu la vie les animaux ont été retrouvés morts, blessés, estropiés ou grignotés. La tête de certains ovidés étaient tellement mutilée qu’ils n’arrivaient plus à manger et ils ont du être euthanasiées.

 

Une attaque de chiens ?

Ces moutons et ces chévres vivent depuis plusieurs années dans la zone de la dune du Perroquet. Des animaux paisibles, installés dans le cadre du projet européen Life+ et qui effectuent une tonte naturelle de la dune grise.

Ce troupeau d'une cinquantaine de bêtes était composé quasi-exclusivement de femelles en gestation. Des animaux qui font maintenant partie du paysage, appréciés des promeneurs.
 
 



Les gardes du littoral sont en colére


Selon les gardes départementaux du littoral, cette attaque semble être l'œuvre d'un ou plusieurs chiens. "Nous avons repéré deux passages creusés en dessous de la clôture, des empreintes et des morsures qui laissent penser à un ou des chiens", précise Aline Bué, responsable des gardes départementaux du littoral. "Les animaux ont été blessés au niveau du cou, des pattes, des oreilles ou des yeux. Nous avons dû les déplacer pour les mettre à l'abri. Ils sont actuellement à la Ferme Nord de Zuydcoote. Soignés, certains sont fortement traumatisés."
 
© A.Bué
© A.Bué

Aline Bué regrette la multiplication des attaques causées par des chiens dans les dunes du littoral. "Les chiens sont tolérés dans la réserve naturelle et doivent être tenus en laisse. Si les propriétaires des chiens ne respectent pas la législation, ils risquent une contravention de 135 € !". Une "alerte loup" a été déclenchée, une procédure classique qui permet de faire des constats spécifiques des blessures des animaux.
 


Mais les gardes du littoral en sont sûrs, ces attaques sont essentiellement causées par un ou plusieurs chiens. Marcel Peuple, le propriétaire du troupeau va porter plainte contre X.
 

Sur le même sujet

Les + Lus