• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Chapelle, rigodon et cri de la mouette … Kamini porte le clet’che au Carnaval de Dunkerque

Kamini devient Kaminette au Carnaval de Dunkerque / © France 3 Hauts-de-France
Kamini devient Kaminette au Carnaval de Dunkerque / © France 3 Hauts-de-France

T’chio Kamini nous entraîne dans la bande. Dans le chahut, il n’a pas perdu son brouck et va faire chapelle avec les mouettes ! Tout un programme… C’est le tourbillon des gens des Hauts au Carnaval de Dunkerque.

Par Elise Benoit

Coloré, déguisé, émerveillé … Voilà Kamini qui découvre Dunkerque, son carnaval et ses carnavaleux. Pour cette première journée des Trois Joyeuses, Kamini se fond dans la foule. Mais que fait-il avec une perruque rose et une robe à fleurs ?

Carnaval de Dunkerque, libres, égaux et fraternels

Carnaval de Dunkerque, libres, égaux et fraternels


Présentation Kamini
Réalisation Olivier Evrard


Les Trois Joyeuses, c’est une habitude presque ancestrale pour les Dunkerquois. De carnaval en carnaval, d’année en année, de chapelle en chapelle … tous s’y retrouvent pour danser et faire la fête.

C’est un peu comme Noël, c’est inévitable. À Dunkerque, on fait carnaval ! Marie photographe

Kamini fait chapelle

Bienvenue sur le port où Kamini découvre le principe de la chapelle dunkerquoise. Le voilà sur le pont d’un voilier où le moine Masquelour lui explique toutes les petites subtilités du Carnaval.
 
Kamini fait chapelle au Carnaval de Dunkerque / © France 3 Hauts-de-France
Kamini fait chapelle au Carnaval de Dunkerque / © France 3 Hauts-de-France

Attention, des adjoints au maire déguisés lui chantent des chansons grivoises. L’accueil est vrai, débordant de gentillesse.

"Une chapelle, c’est pendant le carnaval, des gens qui se réunissent pour aller chez quelqu’un boire un coup et faire la fête" explique Etienne Duquennoy, moine Masquelour pendant le Carnaval et adjoint au maire le reste de l’année.
 
Kamini met son clet’che : "Mon nouveau nom, c’est Kaminette !"

 

Attention zôt’che en vue

C’est avec un grand sérieux que Kamini découvre les mots du Carnaval.

Un clet’che c’est le costume, un zôt’che, c’est le baiser donné entre passants inconnus ou connus, les kleppers, ce sont les harengs et les tet’ches, ce sont les seins.

"Mes tet’ches … J’avoue honnêtement que ce sont mes chaussettes de ski !" dévoile un carnavaleux farceur.
 
Kamini découvre le zôt’che

 

Le zôt’che, c’est le baiser de carnaval. C’est sur la bouche, mais ça n’a pas de connotation sexuelle.

 

Gros Plans sur le Carnaval

Pellicule en poche, déguisés ou non, les deux photographes Marie Genel et PierreVolot ont parcouru des dizaines de bandes (c'est-à-dire de défilés) pour tirer les meilleurs clichés de cet événement.

Portrait, hasard, rencontre, hareng et parapluie. Deux approches du clet’che et du métier. Deux regards différents pour sublimer le Carnaval !
 
Le photographe Pierre Volot / © France 3 Hauts-de-France
Le photographe Pierre Volot / © France 3 Hauts-de-France

"Je suis Dunkerquoise avant tout et photographe professionnelle. Quand je fais des photos, je me déguise, car c’est important de montrer qu’on fait partie de la fête", raconte Marie. Pierre continue : "Moi, c’est différent. C’est que si je suis déguisé, ça va être compliqué pour faire des photos. Quand je porte le clet’che, je rentre dans un personnage. Je ne peux pas garder l’appareil photo … Il risque de finir à l’eau, quoi."
 
La photographe Marie Genel / © France 3 Hauts-de-France
La photographe Marie Genel / © France 3 Hauts-de-France
 

Je pense que les Dunkerquois sont des gens particulièrement sympathiques et fraternels, directs, simples. On peut se poser la question de savoir si le Carnaval est possible parce que les gens sont comme ça, ou alors est-ce que c’est la fête du Carnaval qui rend les gens autrement ? Je pense que c'est un petit peu des deux, j'en suis persuadée. Confie Marie

 

Ambiance de folie pour le cri de la mouette

Kamini s’essaye au cri de la mouette et participe au grand concours tant attendu.

Au fond de la salle surchauffée, un jury impitoyable note les performances. Plus ou moins réalistes, loufoques, drôles, barrées... 

Kamini, sera-t-il la mouette gagnante de 2019 ?
 
Le cri de la mouette et Kamini

 

Le Tambour-major de la bande Dunkerque

Ils sont 90 à porter le ciré jaune, emblème des musiciens de la bande de Dunkerque, et ils sont menés tambour battant par Pascal Bonne, alias Cô-Boont’che. Il est le Tambour-major qui fait office de chef d'orchestre.

"On a de la chance à Dunkerque d’avoir des super musiciens qui jouent pendant des heures, même s’il neige, même s’il y a du vent, une tempête n’importe quoi … Ils seront là !"

Avec son costume de grognard napoléonien, Cô-Bonntche mène la clique et donc la bande en entier. Un poste très convoité !
 
Pascal Bonne, alias Cô-Boont’che, le Tambour-major de la bande de Dunkerque et la cantinière, Véronique Tirmarche / © France 3 Hauts-de-France
Pascal Bonne, alias Cô-Boont’che, le Tambour-major de la bande de Dunkerque et la cantinière, Véronique Tirmarche / © France 3 Hauts-de-France
 

À partir du moment où on partage tous la même chose, qu’on est tous ensemble. Nous, ça nous va et c’est ça être Dunkerquois ! 

Kamini harangue la foule à coup de klippers

Le jet de harengs, c'est le point d'orgue du Carnaval de Dunkerque.

Ce sont des milliers de carnavaleux qui espèrent récupérer un poisson lancé depuis les fenêtres de l'Hôtel de ville.

Kamini fait partie des chanceux-lanceurs de harengs …
 
Le jet de harengs de Kamini

Alors ouvrez grand vos mirettes et partez en goguette avec t’chio Kamini à Dunkerque. Dans cette spéciale Carnaval, il y aura d’autres rencontres étonnantes comme quand une chorale d’amis improvisée entonne L’hymne à Jean Bart ou quand de joyeux carnavaleux venant de tout pays découvrent, un peu éberlués, ce drôle de chahut …

Petit moment de poésie, c'est le sculpteur Dominique Mouftier qui vit, tout au long, de l'année le Carnaval. Il crée des personnages dignes des plus grands carnavaleux.  

A noste kêe …
 

Pour retrouver les artistes du Carnaval de Dunkerque

  • Marie Genel et Pierre Volot ont réuni leurs photos du Carnaval dans un recueil  "Quand Vient le Carnaval", disponible pour 29.5 euros.
  • Découvrez le portrait du photographe Pierre Volot par ici.
  • Les sculptures ou peintures de Dominique Mouftier sont par là.

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus