• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Dunkerque : fausse alerte à la bombe au centre hospitalier, la situation est revenue à la normale

© France 3
© France 3

Une femme a menacé de commettre un attentat au centre hospitalier de Dunkerque, ce mercredi matin. Le Raid s'est rendu sur place, mais aucun explosif n'a été trouvé. Il s'agissait d'une fausse alerte.

Par @F3nord

Une femme s'est présentée aux urgences du centre hospitalier de Dunkerque, indiquant qu'elle transportait des explosifs. Selon La Voix du Nord, elle a parlé de faire exploser une bombe. Les secours ont été pré-positionnés autour de la zone.

L'alerte a été déclenchée pour ne prendre aucun risque. Les urgences ont été évacuées le temps de l'intervention, mais les autres services de l'hôpital ont continué de fonctionner normalement. Les patients des urgences ont été transférés sur Calais ou Grande-Synthe en fonction des pathologies.

L'hôpital a été fouillée, le Raid est intervenu ainsi que le service de déminage, mais aucun explosif n'a été trouvé. La police a interpellé la personne à l'origine de la fausse alerte.
 
Le secteur du centre hospitalier de Dunkerque a été bouclé / © Lila Haffaf
Le secteur du centre hospitalier de Dunkerque a été bouclé / © Lila Haffaf

La situation est maintenant revenue à la normale au centre hospitalier, mais le secteur a été bouclé par les forces de l'ordre une partie de la matinée, jusqu'à environ 13h. Cette fausse alerte a été dramatisée par le fait qu'elle a eu lieu dans un centre hospitalier, indique une source policière.

L'enquête judiciaire déterminera les circonstances précises de cet acte, indique la Préfecture du Nord.

 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus