Leffrinckoucke : la tête d'une chèvre découverte dans la dune Dewulf

Un promeneur a découvert la tête de l'animal ce samedi 29 août dans la matinée. La police de Dunkerque a ouvert une enquête. 
Le corps de la bête n'a pas été retrouvé. (Photo d'illustration)
Le corps de la bête n'a pas été retrouvé. (Photo d'illustration) © Collection Watier/Maxppp
Alors que les attaques d'équidés se multiplient en France, c'est la tête d'une chèvre qui a été retrouvée ce samedi 29 août dans la matinée à Leffrinckoucke (Nord) par un promeneur. Alors qu'il se baladait dans la dune Dewulf, il a fait cette macabre découverte à proximité des enclos des chèvres et des moutons.La dune Dewulf abrite deux cheptels, en accord avec le conseil départemental, qui permettent de débroussailler naturellement les lieux. Une plainte devrait rapidement être déposée par le propriétaire des bêtes. 

Les employés du conseil départemental, qui s'occupent régulièrement du troupeau, devraient renforcer leurs passages aux abords des lieux.

Le reste du corps de la chèvre n'a pas été retrouvé. La police de Dunkerque a effectué ce samedi des constatations sur place et dispose pour le moment de peu d'éléments permettant d'expliquer les faits. 

Plusieurs attaques avaient déjà été recensées contre ces troupeaux, mais avaient été commises par des chiens. En février, cela avait entraîné le déplacement des chèvres et moutons de la dune du Perroquet vers la dune Dewulf.

Des rumeurs locales d'attaques de chevaux infondées

Si cette affaire s'avère bien réelle, depuis quelques jours, des informations circulent sur les réseaux sociaux à propos d'attaques de chevaux dans le Nord et le Pas-de-Calais. Sont notamment avancées des agressions à Somain et "une enquête ouverte par la gendarmerie d'Orchies"

Contactées, les polices et gendarmeries nommées confirment qu'aucun fait de ce type ne leur a été rapporté. Aucune enquête n'a non plus été ouverte à ce sujet dans leur secteur. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux nature