Une marche blanche "très émouvante" en hommage à Louis Menue, le jeune homme retrouvé noyé à Dunkerque

Une marche blanche en l'honneur de Louis Menue a rassemblé une centaine de personnes à Dunkerque, ce dimanche 7 juillet 2024. Le corps du jeune homme de 28 ans avait été retrouvé dans l'eau mercredi dernier et repêché par les pompiers aux abords du quai de la Cunette.

C'est la fin d'une longue semaine de "cauchemar" pour la famille Menue. Ce dimanche 7 juillet 2024, les proches de Louis Menue, retrouvé noyé cette semaine dans le chenal de Dunkerque, ont organisé une marche blanche pour lui rendre un dernier hommage avant les funérailles.

Un moment de recueillement pour "marcher dans ses pas" et lui "jeter quelques fleurs", écrit son frère Clément, dans un post Facebook publié samedi 6 juillet. Une centaine de personnes, des proches comme de simples anonymes, touchés par la disparition du Dunkerquois de 28 ans, se sont rassemblées devant le restaurant La Cambuse, à 11h.

"C'était le restaurant où il travaillait", raconte Clément Menue après l'évènement, retraçant étape par étape la dernière soirée de son frère, dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 juin 2024. Quelques mètres plus loin, le bar où il est allé boire un verre. Puis, le fameux pont de la bataille du Texel, que Louis Menue trouvera fermé vers trois heures du matin. Et qui l'oblige à prendre un autre itinéraire, en longeant les quais.

Un appel à la solidarité des Dunkerquois

C'est au pied de ce même pont que la famille avait précédemment retrouvé la casquette du disparu, ainsi que l'une de ses chaussures quelques centaines de mètres plus loin."Ça a été très compliqué pour nous à ce moment-là, parce qu'on se posait mille et une questions", révèle Clément Menue.

Malgré l'inquiétude et la douleur, l'espoir de comprendre ce qui était arrivé à son petit frère n'a jamais quitté ce Dunkerquois. Il avait fait appel à la solidarité des habitants pour organiser une battue, mercredi 3 juillet au matin. Près de 40 personnes avaient répondu à l'appel, espérant trouver des indices et dissiper les doutes sur la disparition du jeune homme.

Quelques heures plus tard, vers 16h30, ce sont les proches de Clément Menue qui découvrent le corps immergé de son frère. Il était certainement remonté à la surface de l'eau à cause des remous du Morrock, un bateau du port de Dunkerque, utilisé pour faire des recherches.

"Quelques minutes d'inattention peuvent vite devenir tragiques"

Le choc et l'effondrement ont depuis fait place à une forme de soulagement. Celui d'enfin mettre un terme à l'angoisse de ne pas savoir. Ce dimanche, l'heure est au recueillement alors que la foule jette des roses blanches dans l'eau en silence. "C'était un moment émouvant et très triste, mais je me sentais aussi soutenu par tous ces gens. Je suis infiniment reconnaissant envers eux ", témoigne Clément Menue d'une voix chaleureuse.

Depuis la disparition du jeune homme, une enquête aux fins de recherche des causes d'une disparition avait été confiée à la circonscription de la police nationale de Dunkerque (CPN). Des examens sont en cours pour éclaircir les dernières zones d'ombre de ce drame, mais l'autopsie du corps a d'ores et déjà confirmé qu'il s'agissait d'une mort accidentelle.

Face à ce drame, Clément Menue aimerait que "quelque chose se mette en place" pour éviter que les gens marchant sur les quais ne tombent dans l'eau. Et surtout, "il faut faire attention les uns aux autres quand des amis rentrent d'une soirée", ajoute-t-il. Car "quelques minutes d'inattention peuvent vite devenir tragiques".

Une cagnotte a été lancée à l'adresse suivante : https://www.leetchi.com/fr/c/pour-notre-louis-1483168?utm_source=copylink&utm_medium=social_sharing

Une initiative destinée à venir en aide à la famille de Louis, qui était le père d'un petit garçon de huit ans. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité