En sous-effectif, les pompiers du Nord sont "à deux doigts de péter les plombs"

Les sapeurs-pompiers du SDIS 59 sont trop peu nombreux pour agir efficacement. Leur sécurité et celle des citoyens est en jeu. Une vaste mobilisation est prévue lundi.

Photo prise lors d'une mobilisation de sapeurs-pompiers à Paris en mars 2017.
Photo prise lors d'une mobilisation de sapeurs-pompiers à Paris en mars 2017. © Jacques DEMARTHON / AFP
La coupe est pleine pour les pompiers du Nord, qui comptent se mobiliser lundi 13 novembre pour dénoncer leurs effectifs jugés insuffisants.

C'est des vies qui sont en jeu !


Ce sous-effectif provoque une insécurité à plusieurs niveaux, selon Quentin De Veylder, secrétaire général de la CGT SDIS 59, "d'abord contre les agressions qui se multiplient, dans le cadre de nos missions qu'on ne peut pas faire à 100%".

Lorsque toutes les ambulances sont déjà prises, "c'est difficile d'être là en quinze minutes". Pourtant, lorsque survient un incendie ou qu'un personne est victime d'un arrêt cardio-respiratoire, la réactivité des secours fait tout. "C'est des vies qui sont en jeu !"

Il nous manque 240 sapeurs-pompiers dans les engins


Pour être efficaces, les effectifs des sapeurs-pompiers dans les véhicules devraient idéalement atteindre 1885 personnes dans l'ensemble du département, avance Quentin De Veylder. "On en est loin. À ce jour, il nous manque 240 sapeurs-pompiers dans les engins."

Une mobilisation lundi


Les détails de cette mobilisation ne sont pas encore connus. "Elles seront votées en assemblée générale demain entre 9h30 et 10h" ajoute-t-il "On est dans l'imprévu."

Tous les syndicats, y compris les cadres, travaillent main dans la main


Impossible donc de savoir où et quand se lancera la mobilisation, ni "si on sera 200 ou bien 2.000" ajoute le pompier, qui précise que "logiquement ça devrait être bien suivi" puisque "tous les syndicats, y compris les cadres, travaillent main dans la main".

"C'est pas anodin"
assure M. De Veylder. "On est à deux doigts de péter les plombs."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers grève économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter