Élections Européennes 2024 : Entre la France et la Belgique, le scrutin vu des deux côtés de la frontière

durée de la vidéo : 00h01mn55s
À Peruwelz (Belgique), Français et Belges se rendront dans les urnes pour les élections européennes ©L. Colinet / JM. Vasco / E. Meriaux / France Télévisions

Le 9 juin prochain, les Européens se rendront dans les urnes pour élire les députés qui siégeront au Parlement. Un rendez-vous qui suscite un intérêt variable à la frontière franco-belge.

À Peruwelz, commune belge de plus de 17 000 habitants qui jouxte le Valenciennois, Belges et Français se côtoient quotidiennement. Dans le centre-ville, on évoque les tracas, la pluie et le beau temps, mais pas vraiment les futures élections européennes.

Le vote obligatoire chez nos voisins belges

Quand il s'agit de voter, "on n'a pas le choix" explique une habitante de la commune. Depuis 1893, le vote est obligatoire en Belgique. Une mesure prise pour rendre accessible le vote à tous. S'ils ne se rendent pas dans les urnes, les Belges s'exposent à une amende entre 40 et 80 euros, pouvant grimper jusqu'à 200 euros en cas de récidive. "La réalité, c'est que l'Europe a un pouvoir et impacte de toute façon les décisions des pays. Autant dire son avis quand c'est possible", poursuit-elle.

L'abstentionnisme est donc moins un problème de l'autre côté de la frontière. Pourtant, le vote ne fait toujours pas sens. "Quand il y a des élections je suis présent, je m'en vais voter. Maintenant, pourquoi voter ? Ça, je ne sais pas", confie alors un Wallon.

Ces doutes, les Français les partagent avec leurs voisins. Ceux présents dans le centre de Peruwelz l'assurent, ils ne se déplaceront pas, déjà désabusés par l'échéance électorale. "Ça fait des années qu'on vote et qu'y a-t-il de plus ? On dit toujours on vous promet ceci, on vous promet cela. Rien. Je ne veux pas aller voter."

Agriculture et Ukraine au cœur des préoccupations

Pour d'autres c'est l'actualité internationale qui va motiver le déplacement dans l'isoloir. Cette année, la colère des agriculteurs va influencer le vote. "Je crois que c'est important, pour les prix, pouvoir comparer, nous défendre au niveau européen" raconte un passant de Peruwelz. "Il faut mettre tout à plat et que la règle soit partout pareil, autrement on va dans le mur" ajoute un autre. Dans le viseur des électeurs également : la guerre en Ukraine. "Comme l'Europe a la guerre à sa porte et qu'il y a pas mal de problèmes, analyse un promeneur, il faut faire des choix sérieux." 

Le 9 juin prochain, jour du scrutin, 81 députés européens français seront élus au suffrage universel direct à un tour. Les candidats sont élus pour cinq ans selon les règles de la représentation proportionnelle. En d'autres termes, les candidats bénéficient d'un nombre de sièges proportionnel au nombre de voix qu'ils ont reçu. Chaque vote compte donc.

Autre règle de cette élection : plus un pays de l'UE est peuplé, plus il a de députés européens. Si les Français vont élire 81 représentants, les Belges en choisiront 22. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité