Régionales 2021 : Patrick Kanner (PS) prêt à mener “le combat” face à Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France

Patrick Kanner en juin 2019. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Patrick Kanner en juin 2019. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le sénateur PS du Nord Patrick Kanner se dit ce samedi "disponible" pour mener "un nouveau combat", celui des élections régionales de 2021 dans les Hauts-de-France face à Xavier Bertrand (ex-LR), qui "va en faire un tremplin sur le chemin de l'Elysée".
 

Par YF avec AFP

"Il faut que cesse cette anomalie démocratique ! La gauche absente de l'hémicycle régional, ce n'est pas normal. Demain, notre responsabilité, c'est de faire un accord pour refuser la fatalité de la droite et du Rassemblement national à la Région", déclare ce samedi Patrick Kanner dans un entretien à La Voix du Nord.

"Au regard de l'enjeu, l'unité est possible, elle est nécessaire. De mon côté, je suis disponible pour être utile (...) Ce sera un nouveau combat. La Région sera regardée car Xavier Bertrand va en faire un tremplin sur le chemin de l'Élysée... Et ce n'est pas mon ambition", ajoute le président du groupe socialiste au Sénat.
 

Très distancé au premier tour des élections régionales de 2015, Xavier Bertrand, alors LR, avait infligé au second tour une très nette défaite à Marine Le Pen, grâce à un sursaut de mobilisation et au rassemblement anti-FN derrière lui, le PS se retirant notamment de la course.
 

"Une alliance entre le PS et Xavier Bertrand est impossible"


Selon l'ex-président du Conseil général du Nord, "une alliance entre le PS et Xavier Bertrand est impossible", pour le scrutin régional de 2021, "car ce serait la mort de la social-démocratie".

"Je suis pour la clarté en politique. Xavier Bertrand est un homme de droite et je rejette toute forme de confusion qui servirait, au final, les intérêts de Mme Le Pen sous la forme d'une caricature UMPS", poursuit l'ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports de François Hollande, qui "croit profondément au clivage entre la gauche et la droite".
 


"Le gloubi-boulga de M. Macron nous conduit dans le mur. Il mène, en effet, la politique du cuculidé, cette espèce d'oiseau qui pratique le parasitisme de couvée. Or, nous avons besoin de clarté dans une France où les repères se perdent", ajoute l'ancien adjoint de Martine Aubry à Lille. "Le seul parti qui ne subit pas la politique de Macron, c'est le RN...".
  

Sur le même sujet

Les + Lus