• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Inédit : quand un amateur filme le Grand Prix de Fourmies en 1958

Le filmeur de marque (La séquence du filmeur, 1/40) / © DR
Le filmeur de marque (La séquence du filmeur, 1/40) / © DR

Quand un cinéaste amateur filme une course cycliste dans les années 1950, les sponsors crèvent l'écran ! Pour sûr, en terme de promotion, les marques françaises en connaissent un rayon ! 
Découvrez le premier épisode de la web-série "La séquence du filmeur", racontée par François Morel. 

Par Olivier Sarrazin

Dans les années 1950, la télévision est très rare dans les foyers français. C’est beaucoup moins facile pour faire de la publicité ou pour “placer des produits”.

Qu’à cela ne tienne ! C’est l’âge d’or de la radio et de la bicyclette, et les petites ondes et les grands rayons vont se donner la main pour promouvoir ces marques bien françaises qui font la fierté de notre industrie.
 

 Le filmeur de marque (La séquence du filmeur, 1/40)

Quand un amateur filmait le Grand Prix de Fourmies en 1958
"La séquence du filmeur", l'épopée des trente glorieuses, au travers de films amateurs, racontée par François Morel. - REAL PRODUCTIONS / ARCHIPOP / PICTANOVO - Olivier Sarrazin
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin


Ce lundi 21 juillet 1958, c’est la 27ème édition du Grand Prix de Fourmies, qui voit s’affronter les meilleurs coureurs du monde. L’avion de La Voix du Nord survole la manifestation, tandis qu’au sol les véhicules de la presse déchaînée viennent tout juste d’atterrir.

Et le Sponsor, n’y est pas allé de main morte. Il s’agit du fabricant des “radios Sonneclair”.

”Sonneclair” c’est une success story comme le Nord les aime : un petit artisan qui débute dans son atelier d’ébéniste à Fourmies, en 1930. Et un quart de siècle plus tard, c’est devenu une firme internationale. Parmi les premières de l’industrie électronique moderne.
 
"Le filmeur de marque - Série ""La séquence du filmeur"" / © DR
"Le filmeur de marque - Série ""La séquence du filmeur"" / © DR

Moderne comme "Sonneclair", synonyme d’innovation ! Avec ici, l’invention de la voiture balai devenue “camionnette Sonneclair”, ou encore la création des “Sonneclair’s boys”, véritable armée de messagers qui, comme de modernes Hermès, apporte la “TSF Sonneclair” jusqu’au  fond des campagnes, voire des jungles “où sans doute les singes écoutent-ils la radio”.

Mais pas de bête sans belle... Qui sont ces charmantes jeunes femmes ? D’élégantes Thiérachiennes ? Hélas Non. Ces miss ne viennent pas du pays du maroilles mais de Hollande, l’autre patrie du fromage.

Invitées par Sonneclair, elles offrent bouquets et baisers aux vainqueurs… Quels vainqueurs ? Ah oui, on avait presque oublié qu’il y avait une compétition cycliste, ce jour-là.

Mais quand le commerce tourne bien…“Il sonne clair !”
 

"La séquence du filmeur", c'est l'épopée des trente glorieuses, au travers de films amateurs, racontée par François Morel.

 
La Séquence du filmeur
Bande annonce : "La Séquence du filmeur"  - France 3 Hauts-de-France

▶ A partir du vendredi 16 novembre 2018, tous les jours sur le site hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube

▶ A partir du dimanche 18 novembre 2018, tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France


 

La séquence du filmeur

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Sounds of silence" de Simon & Garfunkel par la chanteuse Ondine Horseas

Les + Lus