Football : la joueuse originaire du Nord, Amandine Henry, a désormais un stade à son nom à Templemars

Samedi matin, la milieu de terrrain Amandine Henry, originaire de Lambersart, a inauguré le stade du FC Templemars-Vendeville qui porte désormais son nom. Elle a profité de sa venue pour prendre des photos, faire des dédicaces et lancer le match qui opposait l'équipe féminine à celle de Lezennes.

La joueuse internationale arpente la haie d'honneur que les joueuses féminines des U13 du FC Templemars-Vendeville et de Lezennes ont dressé. Après avoir coupé le ruban sous les applaudissements, la milieu de terrain de l'équipe de France touche la première balle du match qui confronte les deux équipes.

Les sourires remontent jusqu'aux oreilles pour ces adolescentes ravies de rencontrer leur idole et pouvoir s'entraîner dans un stade à son nom. C'est le premier de la région qui porte celui d'une femme.

"C'était woah dans ma tête mais là le fait de le voir en réel, c'est encore plus grand, ça devient réalité"

Amandine Henry

La genèse du projet remonte à un temps où le Covid n'était même pas encore des autres. L'idée est venue de Xavier Duhaut, adjoint à la mairie en charge des clubs de sport. Le maire, Bernard-Henri Desmette, confie ne pas être "un grand spécialiste du football" mais avoir été "convaincu" après que son adjoint lui a présenté la joueuse.

Un exemple universel

"Vous êtes compétitrice dans l’âme, performante, ouverte sur le monde, sportive et élégante, une jeune femme qui affiche son féminisme… Nous avons besoin d’exemple positif et vous êtes un exemple pour nous tous et pour nos jeunes en particulier", souligne le maire de Templemars, Bernard-Henri Desmette.

Membre du club des angels City de Los Angeles, Amandine Henry va profiter de la trêve américaine pour faire une pige au LOSC. Formée à Lomme puis passée à Lambersart et Hénin-Beaumont, la joueuse va revenir dans sa région d'origine pour porter pour la première fois les couleurs des Dogues.

► À LIRE AUSSI : Amandine Henry triomphe en ligue des Nations, avant son arrivée au LOSC pour deux mois

Missionnée pour pérenniser leur maintien, la jeune femme de 34 ans aux 96 sélections en équipe de France est attendue au quart de tour. Lors de l'inauguration, le sénateur et supporter Dany Wattebled "lui a dit compter sur elle pour remonter l’équipe féminine du LOSC", selon La Voix du Nord. La footballeuse qui n'a pas encore joué de match officiel aux couleurs lilloises a gardé le sourire en lui répondant "vous me mettez la pression".