Le gigantesque chantier de la ligne à très haute tension entre Avelin et Gravelle accueille des salariés en réinsertion

Assembler les futurs pylônes de la ligne électrique Avelin-Gavrelle, un mécano pour des spécialistes ! Parmi eux,10 jeunes hommes en contrat d'insertion, avec la perspective d'une vraie embauche, pour devenir un monteur de ligne aérienne à haute tension...

En insertion professionnelle, ces jeunes débutent leur formation de monteurs réseau de ligne à Très Haute Tension
En insertion professionnelle, ces jeunes débutent leur formation de monteurs réseau de ligne à Très Haute Tension © France 3

La  ligne à très haute tension entre Gavrelle et Avelin est lancée. Elle a débuté en fin d'année derniére puis s'est interrompue avec le confinement. Aujourd''hui, le chantier est reparti et parmi ceux qui s'activent, une dizaine de personnes éloignée d'un emploi stable depuis plusieurs longtemps.

 

Un emploi stable aprés des années de précarité

Après des années de contrats précaires et de missions en intérim sans lendemain, cette formation d'avenir est une bouffée d'air : " J'ai commencé dans le bâtiment, puis il n'y avait plus trop de travail. Alors je suis parti dans l'automobile, mais dans l'automobile ce ne sont que des contrats courts. Ici, on m'a proposé un CDI, directement !" s'étonne Abdoulah Oumoulid, ravi d'être là.

Être formés directement sur un chantier pour intervenir sur des pylônes et des lignes électriques à trés haute tension, c'est une opportunité que personne ne regrette ici. Comme nous l'explique Zakaria El Ghennami : "j'ai été vendeur, j'ai été commercial, aprés j'ai été chauffeur aussi, j'ai enchainé pas mal de métier qui au final n'ont pas débouché à grand chose. Ici, il y a une vraie formation, un vrai métier alors j'ai sauté sur l'occasion."

 

Chantier de réinsertion sur la ligne THT Avelin - Gavrelle (59)

 

Monteur réseau THT, un métier d'avenir

Cette formation, c'est le résultat d’une étroite collaboration entre quatre acteurs : RTE , le maître d’ouvrage, EES T&D, le prestataire qui a remporté l’appel d’offres pour le chantier, GESR, le centre de formation, et quatre Maisons de l’emploi de la région ( Douai, Lens- Liévin, Métropole Sud et Arras). objectif : dynamiser l’insertion professionnelle du territoire.

 

Une embauche à la clé, c'est l'engagement pris par RTE et ses partenaires dont le groupe Eiffage. Ils ne sont que dix pour l'instant à avoir intégré ce programme de formation mais le futur se dessine.

" Monteurs réseau THT. c'est un métier d'avenir car des pylônes, il y en a beaucoup. Il y en a 400 000 milles à peu prés et il faudra les entrenir, les renouveler. Il faut sans arrêt travailler dessus et effectivement, il y a de gros programme de maintenance et de rénovation qui arrivent et on aura besoin de mains et de bras pour pouvoir rénover et travailler sur ces pylônes là" précise le directeur du projet, Cyril Wagner.


La mobilité est l'une des facettes du métier car les futurs monteurs de ligne aérienne à haute tension seront sur un chantier en Belgique la semaine prochaine, avant de revenir en France. La ligne Avelin-Gavrelle les occupera jusqu'en novembre 2021.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement emploi économie déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter