Halluin : fermeture du collège du Sacré-Cœur suite à la détection du variant britannique du Covid-19 chez une élève

Testée positive vendredi 5 février dernier, une élève de quatrième scolarisée au collège privé du Sacré-Cœur à Halluin est porteuse du variant britannique. Face au nombre important de cas contacts, le collège a été fermé pour 8 jours au moins. 400 élèves suivent ainsi les cours en distanciel.

Le collège du Sacré Coeur à Halluin, accueillant 400 élèves, est fermé pour au moins huit jours suite à la détection du variant britannique chez une élève.
Le collège du Sacré Coeur à Halluin, accueillant 400 élèves, est fermé pour au moins huit jours suite à la détection du variant britannique chez une élève. © Capture d'écran Google Maps

Pascal Lefebvre n’a pas attendu une seconde avant de prendre la décision de fermer l’intégralité des classes dès lors qu’il a appris qu’il s’agissait d’une contamination au variant britannique du Covid-19.

Vendredi 5 février, une élève de 4ème a été testée positive au Covid-19. "La classe a directement été mise à l’isolement mais également tous les enseignants au contact de cet élève", précise le chef d’établissement du collège privé du Sacré-Cœur, situé à Halluin (Nord).

Or, celle-ci pratiquant l’allemand et le néerlandais avec des élèves différents de sa classe d’origine, "cela représente deux classes de plus donc dix enseignants au total". En parallèle, toute la vie scolaire est également concernée car ayant été en contact avec l’élève dans la journée de vendredi.

Le variant britannique détecté, le collège fermé

Après le test positif et le séquençage réalisé, le résultat tombe : le variant britannique est détecté. "J’ai été prévenu lundi matin par les parents de l’élève", raconte le chef d’établissement.Face à la situation - 10 enseignants comme cas contacts sur 25, toute la vie scolaire concernée ainsi que 3 classes - la décision est prise de fermer le collège pour une durée d’au moins huit jours, en accord avec l’ARS, le rectorat et la direction diocésaine de Lille.

À partir de ce mardi 9 février donc, les cours se font en distanciel. "Les élèves conservent le même emploi du temps et les cours continuent de la façon classique, mais en distanciel", résume le chef d’établissement. Les 400 élèves scolarisés dans le collège privé étant équipés de tablettes distribuées il y a cinq ans, "tout se passe bien, comme lors du premier confinement d’ailleurs", assure Pascal Lefebvre.

La situation sanitaire sera réévaluée à plusieurs reprises avant de prendre la décision de rouvrir l’établissement. Les élèves et enseignants cas contact doivent se faire tester au bout de 7 jours.

Quel protocole sanitaire à respecter lorsque le variant est détecté dans une école ?

Un nouveau protocole sanitaire plus strict a par ailleurs été mis en place par l’Education Nationale depuis le 1er février, notamment "dans le contexte de l’émergence de variants du virus", indique le ministère. Ainsi, si un variant est identifié chez un enseignant ou un élève, la classe concernée est de suite fermée. C’est ce qui s’est passé suite à la détection du variant anglais dans une classe de CM2 de l’école publique Michelet, à Halluin.

Si il y a une suspicion de variant, la mesure de fermeture de classe doit être appréciée "au cas par cas", détaille le ministère. Une enseignante de l’école primaire du Sacré-Cœur à Halluin, considérée comme cas contact, a par exemple été placée à l’isolement. Pour éviter la fermeture totale de la classe, les élèves ont été séparés dans différents groupes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société covid-19 santé