Idée sortie en Nord-Pas-de-Calais : Roubaix sous les feux de la rampe ce week-end

Des façades illuminées, des artistes qui exposent leurs talents partout dans la ville, quand d’autres s’adonnent à la revalorisation de vieux objets, sans oublier des créateurs et créatrices de mode et de design présentant leurs nouvelles collections.

Il y en aura pour tous les goûts ce week-end à Roubaix, pour qui veut plonger dans l’univers de la création et accepter d’être surpris.

Roubaix tout lumière

Et tout commence dès ce vendredi 8 décembre en soirée avec le Parcours Lumière, un parcours, qui, à la nuit tombée, permet de découvrir les monuments roubaisiens sous un angle, poétique et artistique. Laissez-vous surprendre par Roubaix la nocturne, qui vous invite à déambuler, les yeux rivés sur ses façades habillées pour l’occasion de couleurs et de mouvements. Un parcours lumière pour sublimer l’architecture, réenchanter l’espace urbain à travers des œuvres artistiques lumineuses et animées.

Un parcours lumineux qui démarre sur la façade de la "plus belle piscine de France", à savoir le musée d'art et d'industrie La Piscine, avec une création du duo Camille Gross et Olivier Magermans, qui nous plonge dans les différents courants artistiques, que sont, l’Art nouveau, l’Art déco ou encore l’art contemporain, à travers le prisme roubaisien.

Traversez la rue, de l'autre côté de l'avenue Jean Lebas, des projections lumineuses subliment toute la beauté architecturale de la façade de l'Ensait, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles.

Ce parcours lumineux a également pour vocation de mettre en avant de jeunes créateurs, et pour cela direction l’Eglise Saint-Martin pour découvrir des artistes en devenir, et l’œuvre Reflet. Le résultat du workshop de 5 jours, d'étudiants d'écoles roubaisiennes, ARTFX, Piktura, et ESSAT.

Cette édition 2023 a bien sûr son lot de nouvelles pépites: à commencer par une œuvre de street-art animée, rue du Général Sarrail, à savoir, le célèbre matou malicieux créé par l'artiste Thoma Vuille alias Monsieur Chat. Une première à ce jour en France. Une création mapping que l’on doit au studio Holymage.

Enfin pour terminer ce parcours, direction la Grand'Place, pour découvrir sur la façade de l’Hôtel de ville, le mapping intitulé « Sur le fil et le point ». Une création inédite de Yann Nguema. Un artiste plusieurs fois récompensé lors de festivals à travers le monde, avec lequel l'architecture devient dentelle de lumière.

Des expos à voir de nuits

Pour continuer cette déambulation nocturne, Roubaix vous convie à sa Nuit des Arts, avec un parcours qui s’annonce sportif ou, tout au moins, rythmé.

L’idée étant de découvrir l’art au détour des rues, au hasard d’une vitrine, d’une galerie, ou encore d’un commerce. Peinture, sculpture, photographie, céramique, porcelaine, illustration, art numérique, toutes les disciplines y sont invitées. Au total, pas moins de 450 artistes exposent dans 51 lieux de la ville, des lieux qui, généralement, ne sont habituellement pas dédiés à cela et dont certains peuvent être plutôt insolites.

Et pour cette année, de nouveaux lieux sont également à noter :

-Le couloir, un nouvel atelier-galerie au 19, rue du Curoir,

-L’Association El Cagette, 7, rue Salomon de Caus,

- Le restaurant de la médiathèque, Do it Celine Caffè, 2, rue Pierre Motte, qui donne carte blanche aux étudiants de l’ESAAT.

-La friperie et salon de tatouage, 13h59 Shop, 59, rue du Vieil Abreuvoir pour un atelier peinture.

-Le cabinet-conseil, E-Volve, 50, boulevard de Cambrai, qui ouvre ses locaux à deux plasticiens, Robin Delanssays et Delphine Vanpoperinghe Logié

Si cette 25e édition s’étire cette année sur deux week-ends, les 8, 9, 10, et 16 et 17 décembre, le temps fort de cet évènement, se déroule  ce samedi 9 décembre en nocturne : de 18h à 23h. Une soirée nous précise Nathalie Hausser, chargée des relations presse, « où tous les artistes se doivent d'être présents dans les lieux où ils exposent, et ces lieux sont accessibles gratuitement, sans exception, même La Piscine et La Manufacture. »

L’art jusqu’au bout de la nuit

Si la nuit de l’art se termine à 23h, votre soirée, elle, ne fait que commencer et se poursuit à la Condition Publique pour l’incontournable Braderie de l’Art.

Un rendez-vous, un véritable concept qui perdure depuis 32 ans, labellisé COP21 en 2015, pour son engagement durable. Et pour cause, la braderie de l’art, c’est 24 heures non-stop de recyclage artistique au travers d’une performance de 150 artistes, designers, « makers » et sculpteurs, régionaux, nationaux et internationaux. Certains viennent même du Québec.

Autant d’artistes qui, sous vos yeux, meulent, soudent, peignent, scient, transforment en live des objets de récup’ en œuvre d’art. Des œuvres mis en vente entre 1 et 400 euros.

Une expérience unique à vivre, et l’occasion de rencontrer des artistes truffés de talents.

Forte de son succès, la braderie de l’Art s’exporte depuis à Liège, Nantes, Barcelone, Berlin et Rio de Janeiro.

Samedi 9 de 19h à 2h30 et dimanche 10 de 8h30 à 19h.

La mode et le design au cœur de la Nuit des Arts

De l’art sous toutes ses formes, à la mode et au design, il n’y a qu’un pas et quelques encablures de rues, pour rejoindre l’historique “Quartier des modes”, et pousser la porte du Vestiaire, le bâtiment contigu au célèbre Musée La Piscine, pour vivre dès ce vendredi, trois jours entièrement dédiés à la mode et au design.

Véritable institution dans les Hauts-de-France, le Marché des Modes et du Design, créé en 2006 par le label accélérateur de talents Maisons de Mode, connaît aujourd’hui un rayonnement qui dépasse les frontières de la région. Sans équivalent en France, l’événement réunit chaque année de nombreuses marques de mode, d’accessoires et de design venues de toute la France et de Belgique, aux côtés de créateurs de la région parmi lesquels les créateurs du label : Aequo.design, Génération S, Babel Brune, Bonjour Aimée, Evin Tison, KNGB, Poesieandsong, This is Art, Aux Corps Anonymes, ou encore Sophie Masson Porcelaine 

« Entre art, mode et design, pour Frédéric Lefebvre - Adjoint au maire en charge de la culture, la création ce week-end est à l’honneur à Roubaix, avec une multitude d’œuvres à découvrir ».

De quoi à 15 jours des fêtes de fin d’année, remplir la hotte du Père Noël. 

Si ça s'appelle "La Nuit des Arts", c'est parce qu'à l'origine l'évent ne durait qu'une seule nuit. Mais bien des années plus tard, le rendez-vous a pris de l'ampleur, est passé sur un week-end, puis sur deux. Aujourd'hui ce sont donc cinq jours (et une nuit) au total pendant lesquels on peut faire le plein de culture à Roubaix et s'en mettre plein les mirettes.




 

 

 

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité