"Jacques Brel rêvait d'être chirurgien ou aviateur, plutôt que chanteur", raconte sa fille, France

Amsterdam, Ne me quitte pas, Le plat pays... Les chansons de Jacques Brel ont marqué des générations. Mais le saviez-vous ? Ce Belge n'avait pas pour projet d'être chanteur. Il rêvait d'être chirurgien ou aviateur, comme Blériot. C'est ce que raconte sa fille, France Brel, dans la "Chronique d'une vie" qu'elle lui consacre. Celle qui dédie tout son temps à la mémoire du Grand Jacques nous dévoile dans l'émission "Vous êtes formidables" trois aspects méconnus de son parcours.

Très énergique et pétillante (elle, en flamand, elle dit "spitante"), France Brel, la deuxième des trois filles de Jacques Brel, livre des anecdotes sur le célèbre chanteur sur le plateau de Vous êtes formidables le 4 décembre 2023. Directrice de la Fondation Brel, elle consacre sa vie au souvenir de son père, à travers des films, des conférences et des livres. Elle y dévoile des aspects méconnus du parcours de son père, qui rêvait d'être chirurgien ou aviateur.

Dans Chronique d'une vie, dont deux tomes sur quatre prévus sont déjà parus, elle raconte le destin de son père, de sa famille, mais aussi l'époque qu'il a traversée, le contexte sociopolitique et culturel... Un vrai travail d'historienne qui lui vaut d'être sélectionnée pour le Grand prix de l'essai 2023, par l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique. Le prix sera décerné le 9 mars 2024.

"On ne peut pas se détacher de son époque, affirme France Brel. Après la guerre, mon père est un adolescent qui a envie de construire la paix. Et ce nouveau monde, il le bâtit avec des chansons." Mais avant de se lancer dans la musique, Jacques Brel avait des rêves bien différents. Découvrez trois aspects méconnus de son parcours.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
France Brel parle de la Fondation Brel et des souvenirs qu'elle a de son père, Jacques Brel, le lundi 4 décembre 2023 sur le plateau de Vous êtes formidables ©FTV

1 - Il rêvait d'être chirurgien ou aviateur

"Quand j'étais môme, je voulais être chirurgien.", a confié sur le tard Jacques Brel. Mais force est de constater que d'autres décidaient pour lui de son avenir et qu'il n'avait pas voix au chapitre. Dans Jacky, premier tome de la Chronique d'une vie, France, qui appelle son père Jacques, écrit : "Depuis que Romain [son père] l'a emmené visiter l'usine à l'âge de 11 ans, Jacky sait qu'il ira s'épanouir derrière ses carreaux même si parfois il rêve de devenir médecin, peut-être pour soigner toutes les mamans malades, comme (...) Lisette [sa mère] souffrante certains jours."

Dans un tout autre genre, Jacques Brel a pour modèle Louis Blériot, premier aviateur à traverser la Manche, 35 kilomètres en 37 minutes, le 25 juillet 1909. Le chanteur, qui lisait et écrivait beaucoup, était passionné par Vol de nuit, de Saint-Exupéry, prix Fémina 1931.

"Transporté par ce récit, explique France dans Jacky, il a l'impression de vivre toutes les émotions des pilotes, de se retrouver dans la carlingue à leurs côtés, d'être chahuté avec eux par les turbulences de l'orage soudain et de s'éblouir de la beauté du ciel. Il est fasciné par l'aventure de l'Aéropostale, par ces hommes qui au risque de leur vie tentent tout pour livrer le courrier attendu."

Jacques Brel finira par réaliser son rêve de devenir pilote. Une photo de lui avec son avion sert d'ailleurs de pochette de disque à une compilation sortie en 2013. "Je n'aurais jamais été chanteur si j'avais pu être Blériot, s'est-il parfois confié. Quand je ne chante pas, je fais de l’avion, ou j’en rêve." 

2 - Il a été renvoyé de l'école à 17 ans

Si Jacques Brel était bon en poésie et régulièrement premier en élocution, il aimait beaucoup moins les mathématiques. Il redouble en 1945 et début juillet 1946, il termine sa quatrième année d'études à la neuvième place sur 28 élèves. Mais à la rentrée suivante, Jacques s'ennuie, délaisse les études pour se consacrer à celle qu'il appelle alors sa muse, Suzanne, à l'écriture et à la randonnée avec des amis rencontrés pendant l'été.

"L'adolescent, détaille France Brel dans Jacky, s'éloigne à grandes enjambées de sa maigre motivation à étudier, sachant pertinemment bien où la fin de ses études le conduira : aux côtés de son père, derrière un bureau pour y vivre une vie morne à l'abri des hauts murs de la cartonnerie."

Le 20 décembre 1946, il est renvoyé de l'institut Saint-Louis pour manque de travail et se retrouve en effet au service commercial de la cartonnerie de son père. Il est amené à entrer à la Franche Cordée, mouvement de jeunesse catholique mixte qui n'a existé qu'à Bruxelles entre 1941 et 1955. Création d'un journal de quartier, nouvelles amitiés, rencontre avec Miche, qui deviendra sa femme... Pour France, "c'est là-bas que tout commence".

Jacques Brel enregistrera sa toute première chanson en 1953 et le succès arrivera trois ans plus tard avec Quand on n'a que l'amour. "C'est la première fois qu'il a complètement lâché prise, sourit France, et cela a changé sa façon d'être par la suite."

3 - Il a réalisé deux films pour le cinéma

On verra Jacques Brel dans plusieurs films au cinéma, de 1967 à 1973, mais aussi sur scène dans le rôle de Don Quichotte dans L'homme de la Mancha, dont il a créé la version francophone. Mais outre ses rôles d'acteur, il est aussi réalisateur.

À son actif, deux longs métrages. D'abord Franz, en 1971, dans lequel il joue aux côtés de son amie Monique Andrée Serf, alias Barbara. Et puis Le Far West, en 1973, une affiche qu'il partage avec Danièle Evenou. "Je croyais que le Far West, c'était quand même le grand paradis pour quand je serais grand, quand mes jambes iraient plus haut, confiera Jacques Brel à Jacques Chancel dans Radioscopie sur France Inter le 21 mai 1973. Je rêvais de vivre dans un Far West quelque part."

Véritable échec commercial, ce dernier film marque la fin de la carrière cinématographique de Brel.

Ces prochains 18 mois, France Brel projette d'écrire le troisième tome de la Chronique d'une vie. En parallèle, elle doit aussi tourner un troisième film, après J'arrive et Le Pacifique, qui sont tous les deux projetés à la Fondation Brel à Bruxelles. Elle apparaît également dans l'émission Une journée avec Brel, présentée par Gaëtan Roussel, et qui sera diffusée sur France 3 le 27 décembre 2023 à 21h10.

"C'est vraiment une très belle émission, se réjouit-elle, parce qu'il y a énormément d'artistes, toutes générations confondues. Ce n'est pas un hommage au sens classique, ce n'est pas triste, au contraire. C'est même plein d'une joie qui correspond à des valeurs breliennes."

"Une journée avec Brel"

Une émission enregistrée à Bruxelles, sur la plage du Portel, à Paris, Amsterdam ou encore à la Condition Publique de Roubaix, ville où Jacques Brel a donné son dernier concert en 1967.

Au programme, plus d'une vingtaine d'artistes comme Thomas Dutronc, Alain Souchon, Louane, Kad Merad, Imany, Adamo, Enrico Macias, Dave, Mentissa , Stephan Eicher, Abd Al Malik, Camille Lellouche, Lio, Sofiane Pamart et bien d’autres.

À voir également en intégralité sur france.tv

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité