JO 2021. Au CREPS de Wattignies dans le Nord, 250 enfants participent à des jeux dans un mini village olympique

Ce vendredi 23 juillet 2021, jour d'ouverture des JO de Tokyo, s'est tenu "le Nord fait ses Jeux" au CREPS de Wattignies. L'occasion de tester différentes disciplines et d'intégrer les valeurs du sport : inclusion du handicap, fair-play, santé. Un événement qui a mobilisé 250 enfants.
Des enfants lors d'un atelier volley-ball au CREPS de Wattignies (Nord) ce vendredi 23 juillet à l'occasion de l'événement le Nord fait ses jeux.
Des enfants lors d'un atelier volley-ball au CREPS de Wattignies (Nord) ce vendredi 23 juillet à l'occasion de l'événement le Nord fait ses jeux. © Département du Nord

Le Nord aussi à ses Jeux olympiques. Enfin, presque. Ce vendredi 23 juillet 2021 a eu lieu l'événement "le Nord fait ses jeux", organisé par le département au CREPS de Wattignies. Près de 250 enfants âgés de 9 à 11 ans, inscrits dans une douzaine de centres de loisirs différents, ont pu s'immerger dans l'univers des JO en participant à une compétition grandeur nature. 

Au programme, de nombreux ateliers et une dizaine de disciplines représentées, comme le hockey, l'aviron ou encore l'athlétisme. "On s'appuie sur des centres de loisir sans hébergement, en secteur rural, pour amener les enfants dans des structures sportives, explique François-Xavier Cadart, conseiller délégué au sport du département du Nord. C'est le cas du CREPS à Wattignies, une infrastructure importante en tant que centre de formation". 

L'inclusion comme valeur

L'objectif, c'est que "les enfants aient accès à ces infrastructures et qu'on puisse leur communiquer les valeurs du sport, comme l'inclusion au handicap et le fair-play. Mais aussi leur montrer des équipements sporitifs à haute performance." Parmi les jeunes présents, plusieurs étaient d'ailleurs en situation de handicap. "Depuis quelques éditions, on laisse une place importante au handisport. Les jeunes générations sont celles qui permettront d'avoir une attention particulière à ces personnes." 

Le dispositif Village en Sport propose chaque année à près de 12.000 enfants inscris en centres de loisirs en milieu rural de s'initier à des activités sportives. Le Département du Nord a d'ailleurs récemment reçu le label Terres de Jeux 2024, décerné par le Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

François-Xavier Cadart remet des places aux enfants pour les Jeux olympiques de Paris qui auront lieu en 2024.
François-Xavier Cadart remet des places aux enfants pour les Jeux olympiques de Paris qui auront lieu en 2024. © Département du Nord

"Cela fait deux décennies qu'on est dans un dispositif Village en Sport. L'impulsion nouvelle, c'est la cérémonie des JO de Tokyo et la perspective de Paris 2024." En effet, le département a été labélisé Terre de Sport dans l'optique des Jeux olympiques qui auront lieu dans la capitale dans 3 ans. "On veut amener la culture sportive dans le département avec tout ce que ça peut engendrer en termes de transmission de valeurs mais aussi de santé", poursuit François-Xavier Cadart. 

Des enfants conquis

Organisé en partenariat avec le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) et le Comité paralympique et sportif français (CPSF) au centre de préparation aux Jeux du CREPS de Wattignies, l’événement s'est déroulé à l’image des Jeux Olympiques avec une cérémonie d’ouverture, des ateliers sportifs et une cérémonie de clôture. Les équipes participantes ont été épaulées par des athlètes de haut niveau ont participé à un tirage au sort pour gagner des places pour les Jeux olympiques 2024.

"Tout s'est très bien passé, lance Freddy, un des éducateurs du comité athlétisme sur place. Ils ont pu passer par groupes chez nous. Cela a été une belle réussite pour toutes les disciplines. Ils ont passé une très bonne journée." Les enfants ont en d'ailleurs pris "pleins les yeux, puisque le département et le CDOS ont magnifiquement habillé le CREPS, avec un mini village olympique", se réjouit-il. 

Le pass sanitaire était quant à lui "imposé, mais une grande partie des éducateurs étaient déjà en vaccination, en cours de vaccination. Ceux qui n'avaient pas reçu leurs deux doses ont fait un test PCR et il n'y a pas eu d'annulation." Malgré le Covid, la flambée du variant Delta et les gestes barrières imposés, l'ambiance était festive "et ça n'a pas empêché d'avoir une animation sympa." Peut-être davantage que dans le stade de Tokyo lors de la cérémonie d'ouverture des JO 2021, privés de spectateurs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport