Journée de la Terre : il ramasse les déchets en courant et à vélo depuis Bollezeele dans le Nord

A l'occasion de la Journée mondiale de la Terre, ce 22 avril, zoom sur une initiative locale pour la préservation de l'environnement. A Bollezeele (Nord), Romain Roussel ramasse les déchets lors de ses sorties sportives. 

Romain Roussel, à vélo, avec un sac de déchets.
Romain Roussel, à vélo, avec un sac de déchets. © Romain Roussel

Commençons par les présentations. Romain Roussel, 30 ans, sportif, écolo, habite Bollezeele. Dans les alentours de son village, le jeune homme voit s'empiler sur le bas-côté les déchets. Sportif comme le sont les anciens militaires, il profite de ses sorties pour ramasser "les canettes en verre et leur emballage, les masques chirurgicaux et les sacs en plastique", égraine-t-il.

Depuis quelques semaines, il chronique ses sorties sur sa page Facebook, Rom'as du déchet, devenue depuis peu une association. Sur les vidéos qu'il publie, il porte les sacs de déchets comme des trophées : "Messieurs-dames, bonjour. Cela fait six kilomètres que je cours et mon sac est déjà plein. Il y a de tout : masques chirurgicaux, canettes, polystyrène, plastique. Allez, prenons soin de la nature ! Quatrième jour de récolte et quatrième sac plein. On continue comme ça", professe-t-il dans l'une d'entre elles. Pourtant, il n'est ni instituteur ni coach de vie : il travaille à la SNCF, après un passage dans l'armée, chez les marins-pompiers de Marseille. Là-bas, l'ancien militaire raconte "qu'une attention particulière était portée sur le tri des déchets", contribuant à aiguiser sa fibre écologique. Parait-il que la grande muette avait de grandes poubelles.

Une course de vélo de 450 kilomètres pour récolter des fonds pour la préservation de l'environnement

Le sportif-écolo distille son engagement pour la protection de l'environnement en cercles concentriques. D'abord ses proches, en premier lieu ses enfants : "J'essaye de sensibiliser mes enfants à la protection de l'environnement et, paradoxalement, je constate la présence de nombreux déchets lorsque je sors", regrette-t-il. Et depuis peu, le cercle s'agrandit : il souhaite convaincre les nordistes en organisant des actions collectives de collecte de déchets. Le 17 avril, ce sont 27 personnes qui l'ont rejoint pour remplir des sacs de détritus. "Des randonneurs sont venus avec des pinces et des sacs, cela m'a surpris". La réussite de l'action l'a poussé à en organiser une nouvelle dès le 16 mai à Bollezeele et Lederzeele (Nord). "Je donnerai mon maximum pour dire au revoir aux déchets trainant dans vos rues", promet-il sur sa page Facebook, semblant se transformer pour l'occasion en adjoint à l'environnement. 

9eme jour de Récolte et quelle récolte ! 🤩🤩 Qui l'aurai cru ?? A ma grande surprise 27 personnes ont participé à ce...

Publiée par Rom'as du déchet sur Samedi 17 avril 2021

Romain aime remplir les sacs... et ses objectifs. En juillet prochain, il compte participer à la North Cuesta Track, une course de VTT partant et arrivant à Erquinghem-Lys. 450 à 500 kilomètres à parcourir en totale autonomie le plus rapidement possible, les meilleurs mettront trois à quatre jours. Le cheminot entend verdir ce défi kilométrique : il s'alourdira de tous les déchets qu'il glane lors de sa course. Avec un slogan tout trouvé : non aux déchets donc mais oui aux sponsors : "Je recherche des entreprises souhaitant être mises en avant dans le domaine de l'écologie et qui veulent suivre mon projet", fait-il passer comme message. Des sacoches qui, accrochées au vélo, lui serviront de poubelles ambulantes. "J'aimerais que chaque kilo de déchets récolté sur le trajet et que chaque kilomètre parcouru se transforme en euro", calcule-t-il. Les fonds empochés seront reversés par la suite à des associations oeuvrant à la préservation de l'environnement. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie zéro déchet