"L'agribashing, c'est un truc qu'on a pris dans la gueule", les agriculteurs en influenceurs et ça marche sur les réseaux sociaux

Ils s’appellent Camille, Bruno, Thierry et sont agriculteurs dans les Hauts-de-France. De générations différentes et engagés dans des activités variées, ils et elles ont décidé d'investir les réseaux sociaux pour avant tout redorer l'image du monde paysan. Un documentaire inédit raconte comment les influenceurs se sont aussi installés dans les prés.

Les agriculteurs qui prennent la parole en ligne sur les plateformes vidéo comme YouTube ou les réseaux sociaux (Instagram, Tik Tok, Facebook, X, ...) sont de plus en plus nombreux. Chacun avec son propre style, mais tous avec le désir de changer le regard que les Français portent sur leur métier et le monde rural. 

Comment le monde agricole s'est désormais emparé des réseaux sociaux 

David Julien Rahmil, journaliste pour le magazine l'ADN, porte un œil attentif à ce mouvement depuis dix ans. Il explique : "En fait, les agriculteurs sont arrivés presque après tout le monde sur Internet, pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait pas forcément les infrastructures numériques au niveau des campagnes. Il y avait beaucoup d'endroits qui étaient des zones blanches, dans lesquelles on ne pouvait pas accéder à Internet". Le journaliste précise : "Et ils ont eu une certaine part d'influence venant des Etats-Unis où des agriculteurs-youtubeurs montraient leur travail sur les tracteurs, se filmaient, même installaient des GoPro dans les tracteurs pour montrer le travail des champs."

Quel message les agriculteurs souhaitent-ils faire passer sur le web ?

Camille Calvos, 26 ans est agricultrice à Orchies, dans le Nord. Elle a auparavant travaillé en tant que commerciale, loin de la ferme. La jeune femme est actuellement salariée dans l'exploitation familiale et est également présidente de la section locale des Jeunes agriculteurs.

Elle a choisi Tik Tok pour communiquer, à coups de vidéos courtes humoristiques, où elle se met en scène au travail et avec ses vaches. Camille ne veut pas passer pour "une bouseuse" auprès de ses 18 000 abonnés. Elle estime que, faute de communication suffisante, le monde paysan a laissé les portes ouvertes à des préjugés. Elle veut casser ces tabous sur les agriculteurs et agricultrices. 

durée de la vidéo : 00h01mn19s
Camille Calvos, 26 ans, agricultrice à Orchies et influenceuse sur TikTok ©France Télévisions

Thierry Baillet, à Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais), est un des agriculteurs de France les plus suivis en ligne, avec 109 000 abonnés à sa chaîne Youtube Thierry Agriculteur d'Aujourd'hui. Il a choisi un créneau bien précis : partager son quotidien en images et répondre aux questions du grand public. Jusque-là, la plupart des agriculteurs qui publiaient des contenus en ligne se focalisaient sur les démonstrations et explications de matériel, avec une approche très technique. "La base, c'est dire : je veux expliquer mon métier au grand public". Je veux arriver à leur montrer pourquoi je fais des traitements, pourquoi je désherbe, pourquoi j'utilise tel ou tel produit, pourquoi j'utilise des machines, quelles technologies m'aident à avancer et me font gagner du temps, économiser de l'eau, montrer toutes ces techniques", avance-t-il. Lorsqu'il a découvert que son fils se faisait harceler au collège à cause de son métier d'agriculteur, critiqué et ridiculisé, Thierry Baillet a décidé de lutter contre "l'incompréhension du grand public sur le métier d'agriculteur". Il a par ailleurs créé le site Dans les bottes, dédié à la communication sur les mondes de l'agriculture et à la mise en relation entre les paysans et les Français, à travers diverses opérations et animations. 

On utilise plus de drones et de satellites que l'armée en agriculture

Thierry Baillet, agriculteur et youtubeur

durée de la vidéo : 00h01mn01s
Thierry Baillet, agriculteur et vidéaste sur Youtube ©France Télévisions

Pendant des décennies, les agriculteurs avaient "oublié" de s'adresser directement aux consommateurs 

C'est un créneau qui a intéressé beaucoup d'agriculteurs à une époque aussi où on ne parlait pas vraiment d'eux. Ou alors quand on parlait d'eux, c'était plutôt de manière négative.

David Julien Rahmil, journaliste

Bruno Cardot est céréalier dans l'Aisne. Il est très actif sur Twitter (devenu X), avec 10 000 abonnés et vice-président de Franceagritwittos, association qui veut recréer du lien entre le monde agricole et la société. Il s'émeut : "C'est notre histoire à toutes et tous, on est tous issus du monde rural. Voilà, ils nous adorent, mais par contre ils ne comprennent pas du tout nos agricultures, quelles qu'elles soient. Et quand tu ne comprends pas, du coup t'as peur. Et la peur du coup, ça engendre des comportements qui peuvent être incohérents et dans la mauvaise image. Alors qu'à l'origine, tu étais plutôt positif." 

LIRE AUSSI : "French farmers particuliers", une vidéo humoristique de deux agriculteurs des Hauts-de-France contre le "millefeuille administratif"

Ce fameux agribashing, c'est un truc qu'on a pris dans la gueule.

Bruno Cardot, agriculteur et influenceur

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Bruno Cardot, agriculteur-influenceur ©France Télévisions

"Je crois que depuis 2000, donc depuis une vingtaine d'années, on est vraiment dans le raisonné, on est vraiment dans le résilient et ça, on ne l'a pas assez expliqué. Et là, aujourd'hui, je veux qu'on prouve ça, je veux qu'on montre ça. Le consommateur, il a le droit de savoir, il faut qu'il sache comment est faite son assiette". Bruno Cardot conclut, en forme d'appel : "Maintenant, ne nous mettez pas dans des boîtes, ne nous mettez pas d'étiquettes sur le front, écoutez-nous et on a plein de belles choses à raconter, le plus simplement du monde." 

Les influenceurs sont dans le pré

durée de la vidéo : 00h02mn04s
Extrait du documentaire "Les influenceurs sont dans le pré" ©France Télévisions

Un documentaire inédit, sur France 3 Hauts-de-France à voir en replay (disponible 30 jours) sur france.tv
Un film de Vincent Dupouy
Une coproduction Morgane Production et France Télévisions