La saison des pollens redémarre, avis aux personnes allergiques

Les premiers pollens arrivent dans la région. La faute aux noisetiers qui lancent traditionnellement la saison pollinique. L'observatoire de la qualité de l'air dans les Hauts-de-France réactive donc sa surveillance.

Il a un fort potentiel allergisant avec un pic dominant en février et mars. Le pollen de noisetier. Les fruits sont attendus en septembre mais la floraison des arbres commence dès maintenant. 

Rien d'anormal donc, c'est généralement à cette période de l'année qu'ATMO, l'observatoire de la qualité de l'air dans la région, reprend ses relevés. 

Une surveillance hebdomadaire pour informer les personnes allergiques, rendue possible grâce à un capteur de pollens, installé à Amiens.

 

Risque 1

Pour l'instant, le risque de pollen dans la région est défini comme "faible". Il est estimé à 1 sur une échelle de 0 pour "nul" à 3, correspondant à "élevé". Mais la saison pollinique ne fait que commencer et s'étend jusqu'au mois de septembre. 

En plus des comptages sur le terrain, Atmo Hauts-de-France développe cette saison de nouveaux outils pour informer les personnes allergiques en amont d’un pic pollinique. Des informations précieuses qui permettront de soulager les symptômes de l’allergie.