Le corps de Jumaa Alhasan, migrant disparu depuis 2 semaines, repêché dans l'Aa selon Utopia 56

Très tôt ce mardi 19 mars 2024, le corps d'un migrant a été découvert dans le canal de l'Aa, au niveau de Grand-Fort-Philippe. Selon le maire de la commune, l'homme était d'origine syrienne et âgé de 27 ans. Après des heures d'incertitude, l'association d'aide aux migrants Utopia 56 confirme qu'il s'agit bien de Jumaa Alhasan, exilé porté disparu depuis 2 semaines.

Ce mardi 19 mars 2024, dans la matinée, un corps a été signalé sur le chenal de l'Aa, aux abords de la commune de Grand-Fort-Philippe (Nord). Comme l'indique le maire de la commune, Sony Clinquart, dans un post publié sur le réseau social X, il s'agit d'un jeune homme de 27 ans d'origine syrienne. Aucune autre information n'a encore été communiquée par le Parquet de Dunkerque, qui a ouvert une enquête en fin de matinée.

Un signalement qui correspondait fortement à celui de Jumaa Alhasan, jeune migrant syrien porté disparu depuis le 3 mars dernier, après avoir sauté dans le canal de l'Aa à l'approche des forces de l'ordre. Il se trouvait à bord d'une embarcation de migrants qui tentaient la traversée de la Manche. Vers 18 heures, l'association d'aide aux migrants Utopia 56 confirmait que le corps découvert dans l'Aa était bien celui de Jumaa. "Sa famille a été contactée", confirme l'association.

Depuis plusieurs semaines, des associations d'aide aux migrants alertaient sur cette disparition, demandant la reprise des recherches "telles qu’elles auraient été menées si la victime n’avait pas été une personne en exil." Quatorze associations avaient déposé une main courante en gendarmerie, avant de saisir la justice le 13 mars dernier.

► À lire aussi : Disparition d'un migrant en mer du Nord : la justice saisie pour demander la reprise des recherches

Alertée par la presse ce matin, Utopia 56 réagissait vivement à la nouvelle : "Nous sommes en colère. Si l'origine et l'âge de la victime ont été divulgués c'est qu'elle avait des papiers sur elle... Pourquoi sa famille n'a-t-elle toujours pas été prévenue ?" L'identification du corps, bien que tardive, devrait permettre à la famille de Jumaa d'entamer son deuil et sa reconstruction psychologique.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité