Le violeur multirécidiviste Francis Evrard change de nom

8 fois condamné par la justice pour viol sur mineurs, Francis Evrard prépare sa sortie de prison en changeant de nom. Il porte désormais le patronyme de sa mère.

Sa dernière condamnation remonte à 2009 : 30 ans de prison pour l'enlèvement, la séquestration et le viol d'Enis, 5 ans, originaire de Roubaix, en août 2007. Francis Evrard est déjà connu des services de police comme pédophile et abuseur sexuel multirécidiviste. Le Roubaisien, aujourd'hui âgé de 77 ans, aura en tout abusé d'une quarantaine de jeunes victimes. 

Libération conditionnelle

Encore aujourd'hui incarcéré, il est théoriquement emprisonné jusqu'en 2037, mais d'ici 4 ans, il pourra demander une libération conditionnelle. En tout cas, selon nos confrères de RTL, il a entamé "un processus d'aménagement de peine, avec des permissions de sortie accordées par la justice."

C'est dans cette optique que Francis Evrard a changé de nom. Une démarche en ligne, accessible à tous : une simple déclaration auprès un officier d'état-civil en mairie, précise la loi Dupond-Moretti.

La loi permet à toute personne majeure, une fois dans sa vie, d’accéder à une procédure simplifiée pour changer de nom afin de prendre l ’un des noms suivants : nom du père, nom de la mère, leurs deux noms accolés

Loi Dupond-Moretti

Loi n° 2022-301 du 2 mars 2022

C'est ainsi que Francis Evrard a modifié son nom de famille, celui de son père, pour le remplacer par celui de sa mère, pour l'heure non communiqué. 

Indignation

Une démarche qui suscite l'indignation de l'avocat de la famille du petit Enis, sa dernière victime, Me Emmanuel Riglaire : "Francis Evrard a toujours été extrêmement filou, malin, explique-t-il au micro d'RTL, et il a vu dans cette réforme législative une possibilité d'échapper à son passé, de retrouver un anonymat alors que c'est un homme que l'on sait extrêmement dangereux. Il a véritablement passé sa vie à agresser, violer des enfants. 

C'est profondément choquant pour nous que les officiers d'état civil ne puissent plus vérifier les motivations des changements de nom et qu'un homme aussi dangereux que cet homme-là puisse passer dans les failles d'une loi trop vite promulguée

Me Emmanuel Riglaire

RTL

Si la demande de libération conditionnelle du condamné est acceptée, Francis Evrard sortira de prison à l'âge de 81 ans.