Le LOSC garde le rythme en battant Caen

Premier match en tant que titulaire pour Rafeal Leão, premier but et première victoire / © Twitter @LOSCLive
Premier match en tant que titulaire pour Rafeal Leão, premier but et première victoire / © Twitter @LOSCLive

Grâce à un but - le premier depuis sa titularisation - de Rafael Leão, les Dogues tiennent la ligne et se placent juste derrière le PSG. 

Par N.L.

Les premières minutes étaient difficiles pour les Lillois, mais peu importe : c'est en dauphins qu'ils affronteront le PSG, premier du classement, vendredi. Ils doivent leur victoire au premier but du fraîchement titulaire Rafael Leão. Ancien joueur du Sporting, il a fait honneur au surnom de "Mbappé portugais" dont l'avait affublé il y a quelques semaines Luis Campos, le conseiller du président du LOSC. 

Les Dogues font face à un bloc défensif fort du côté normand pendant la première mi-temps, qui a donné à voir aux supporters. Du beau jeu dès les premières minutes de la rencontre, notamment un combiné d'Ikoné et Pépé, qui a reçu son trophée de meilleur joueur du mois de septembre juste avant le coup d'envoi. Un corner de Djiku met en danger la cage lilloise (14'). Finalement, le Caennais ne parvient pas à cadrer. Quelques minutes plus tard (20'), Leão ouvre la voie à Ikoné mais c'est raté. Les deux équipes rentrent aux vestiaires à la mi-temps, à égalité et après 45 minutes intenses.

Ovation pour Rafael Leao


La seconde mi-temps attaque sur un but de Nicolas Pépé. Pas de chance, l'arbitre siffle le hors-jeu et annule le point. Les Lillois ne se découragent pas, et à raison : le score est ouvert par Rafael Leão à la 56ème minute. Une superbe passe de Nicolas Pépé - décidément, le duo est en forme - et le ballon qui file dans la cage de Samba. C'est l'ovation dans les tribunes du stade Pierre Mauroy
 


Les Caennais peinent à se rapprocher de la surface de réparation et tentent le pressing pour maintenir les assauts lillois. En vain. A peine le temps de souffler pour Samba qu'une frappe de Bamba vient s'écraser sur la barre transversale (68'). Plus on s'approche de la fin de la rencontre, plus les Dogues poussent pour doubler le score. Le temps additionnel n'y fera pas et la rencontre s'achève à 1-0 pour le LOSC, qui conforte sa deuxième place au classement. Le Stade Malherbe termine lui aussi à la même place qu'avant la rencontre (13ème). 

Lors de la conférence d'après-match, Christophe Galtier salue la maturité de ses troupes : "Je n’ai pas senti l’équipe s’affoler. Après l’ouverture du score, j’ai vu de la maturité et de la concentration sur le terrain. Il faut apprécier cette victoire à sa juste valeur."

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus