• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Damien Castelain a-t-il fait payer à la MEL des dépenses personnelles ?

Damien Castelain en avril 2017 / © MAXPPP
Damien Castelain en avril 2017 / © MAXPPP

Le président de la MEL Damien Castelain est épinglé par une enquête du site internet Médiacités.  

Par EM

Damien Castelain a-t-il confondu sa carte bleue et celle de la MEL (Métropole Européenne de Lille), dont il est président ? A-t-il confondu ses propres frais avec ses frais de représentation ? Le site internet Médiacités publie ce vendredi une enquête qui l'épingle clairement : "Parfums, cartes cadeaux, soins hammam, cravates ou hôtels de luxe : le président de la Métropole de Lille utilise l’argent de la collectivité pour des dépenses personnelles. Révélations sur une sidérante confusion des genres."

Médiacités a consulté les factures du président de la MEL entre janvier 2017 et mai 2018 et y a trouvé des dépenses qui posent question : des cartes-cadeau, des dîners dans des restaurants du Bassin minier le soir en tête-à-tête, quatre nuits en tête-à-tête dans des hôtels de luxe parisiens ou encore 2537 euros en chemises, cravates, chaussures, pantalons, vestes au Printemps...

Le président de la métropole de Lille s'habille chic... aux frais du contribuable

Depuis quelques semaines, la Métropole européenne de Lille (MEL) accueille des visiteurs d'un genre particulier. Les fonctionnaires de l'Agence française anticorruption épluchent patiemment la comptabilité de la collectivité et mènent de nombreux entretiens. Le lundi 11 juin, cela devait être au tour du président Damien Castelain d'être auditionné.


Dépenses personnelles ou frais de réprésentation ? 


Pourquoi ces dépenses ? Quel rapport avec la présidence de la MEL ? Médiacités répond à cette question : "De très nombreuses dépenses constatées n’ont strictement rien à voir avec l’exercice classique des fonctions d’un élu". 

Damien Castelain, qui gagne 5 612,45 euros brut a-t-il cherché à arrondir ses fins de mois en imputant à la MEL des dépenses personnelles ? L'élu a refusé de répondre aux questions de Médiacités.

Sa conseillère spéciale Constance Tembremande le défend : "S’il y en a bien un qui ne confond pas les choses, c’est lui ! Il n’a même pas voulu que sa fille travaille au centre aéré de Péronne-en-Mélantois, dont il est maire."

Damien Castelain a indiqué qu'il réagirait aux révélations de Médiacités ce vendredi soir à 17h, lors du Conseil communautaire.





Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus