Gaufres, bière, carbonade, sa vidéo sur Lille cartonne. Découvrez qui est l'humoriste Thomas Marty

Son spectacle "Allez, la bise !" affiche complet à Lille le 18 janvier 2023 et sa vidéo sur la capitale des Flandres fait le buzz sur les réseaux sociaux. Thomas Marty a quitté son métier de banquier pour se lancer dans l'humour et il a bien fait.

Il vient de faire sa première télé sur France 3 Hauts-de-France dans l'émission Vous êtes formidables.  En tournée pour son spectacle Allez, la bise !, Thomas Marty remplit le théâtre Sébastopol le 18 janvier 2023 et poste une vidéo sur Lille qui récolte des millions de vues.

De la banque à la scène

Il a quitté son job à la banque fin février 2020, juste avant le premier confinement ! "Mauvais timing, se souvient Thomas Marty. Je pensais faire un maximum de scènes et j’ai été obligé de faire des vidéos sur Facebook et Instagram. J’en ai fait une sur le garage de mon père qui a super bien marché. J’ai atteint mon premier million de vues."

Une autre, tournée dans une grande surface, a battu des records : dix millions à l’époque, vingt aujourd’hui !

Son truc, c’est l’observation et les gens ne s'y trompent pas. Chacun se reconnaît dans ses vidéos désopilantes et son nombre d’abonnés gonfle à vue d’œil. Résultat, après le confinement, les Comedy clubs l’appellent illico pour jouer.

"Ça marche comme ça, explique Thomas Marty. Maintenant on regarde beaucoup le nombre d’abonnés. C’est un peu cruel parfois, parce qu’il y a des gens qui ont beaucoup de talent et qui ne sont pas sur les réseaux sociaux."

Très vite, il signe avec un producteur, lui faisant croire qu’il a un spectacle prêt : "Un mois après, il me rappelle : « Tu as une date le 16 juillet  ». Je n’avais pas de spectacle ! J’ai écrit jour et nuit pendant deux semaines et on y est allé."

Le spectacle s’appelle Allez, la bise ! : "C’est un gimmick à la fin de toutes mes vidéos. Quand j’appelle mon père, ma mère, mon grand-père, on finit toujours par "Allez, la bise". Je me suis dit que j’allais terminer sur ça et les gens ont repris."

"Je parle beaucoup de ma famille, je tire le portrait de tout le monde, parents, frère, grands-parents, tonton. Je viens d’avoir 30 ans et je commence à ressembler à mon père, qui ressemble à mon grand-père ! C’est un cercle continu."

En parallèle de son spectacle, Thomas Marty continue à faire des vidéos. Lui qui vient du Sud, de Saint-Raphaël, ne s’est pas privé de croquer Lille et ses habitants, dès sa sortie des studios de France 3 Lille. Tout y passe, la carbonade, les gaufres, le marché de Wazemmes, la drache et à l’arrivée, un énorme carton : il dépasse le million de vues en quelques heures, tous réseaux sociaux confondus. 

"J’ai plein de potes qui ont fait leur école de commerce à Lille et j’avais beaucoup d’anecdotes à raconter", sourit-il. Mais comment s'y prend-il pour tourner ses vidéos ? "Je fais le tour de la ville, répond-il, j’essaie d’apprendre des choses, que faire lors d’un weekend ici ? Je prends des notes sur mon cahier et je tourne la vidéo. Je n’arrive pas à écrire un sketch sur un bureau, ça me rappelle trop la banque !"

Thomas Marty reviendra au théâtre Sébastopol de Lille le 14 mars 2024, après une longue tournée dans toute la France, dans de grandes salles, lui qui s’est lancé il y a deux ans seulement : "J’ai du mal à réaliser. Je profite de chaque moment. Je suis très proche de mon public. Ce sont surtout des 25-35 ans et beaucoup de familles aussi. L’année dernière, je jouais au Splendid, c’était déjà énorme. Maintenant, c'est le Sébasto et ses 1350 places."

Alors Thomas Marty, à quand le Zénith ?

Si vous voulez revoir l'émission Vous êtes formidables, c'est ici.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité