Le groupe japonais Uniqlo choisit les robots d'une société nordiste pour sa logistique

© ALASTAIR PIKE / AFP
© ALASTAIR PIKE / AFP

Ce partenariat sera évolutif, en fonction des besoins de la firme textile.

Par Q.V avec AFP

Fast Retailing, maison mère de la populaire marque japonaise de vêtements Uniqlo, a annoncé mercredi à Tokyo un partenariat avec la jeune société nordiste Exotec, dont les robots Skypod vont équiper des entrepôts du groupe japonais pour la préparation de commandes.

L'un des objectifs d'Uniqlo est de mieux gérer les commandes en terme de délais, de quantités, de déplacements, pour minimiser les pertes sur toute la chaîne, a expliqué Takuya Jimbo, directeur général adjoint de Fast Retailing, lors d'une conférence de presse dans la capitale japonaise.

 

120 salariés


Alors qu'il y a pléthore de fabricants de robots industriels au Japon, le choix d'Exotec découle des particularités techniques du système de cette jeune pousse basée à Croix, dans la métropole lilloise.

"L'intelligence est dans les robots qui se déplacent de façon autonome et économe à l'horizontale au sol, et à la verticale entre des étagères ordinaires jusqu'à une hauteur de 10 mètres" alors qu'avec d'autres systèmes, les étagères sont elles-mêmes motrices et requièrent une installation complexe, a précisé M. Jimbo en aparté.

 

"Tout s'est fait très vite"


Les conditions financières de ce partenariat, qui sera évolutif en fonction des besoins d'Uniqlo, n'ont pas été détaillées mercredi.

Exotec compte déjà des clients français tels que les distributeurs Carrefour, Leclerc ou encore le site de commerce en ligne Cdiscount. Son partenariat avec Uniqlo représente une étape majeure pour développer ses activités à l'étranger.

"Tout s'est fait très vite" avec Fast Retailing, qui a découvert la société dans un salon de logistique en Allemagne, a raconté à l'AFP Gilles Baulard, directeur des ventes d'Exotec.

 

Un bureau d'Exotec au Japon


"Pour nous, qui admirons le Japon pour ses robots, c'est une importante reconnaissance de voir les Japonais de Fast Retailing s'émerveiller devant nos systèmes", a commenté le président d'Exotec Romain Moulin.

Exotec, qui compte actuellement 120 salariés, prévoit de produire 1.000 robots l'an prochain pour ses différents clients. "Le temps d'assemblage d'un robot est très réduit", selon M. Baulard.

"Une unité d'assemblage au Japon sera envisagée si besoin" pour Uniqlo, a-t-il précisé à l'AFP, en espérant d'autres partenariats par la suite au Japon, où Exotec installera bientôt un bureau.
 

Sur le même sujet

Les + Lus