VIDÉOS. LOSC - Coupe de la Ligue : les Dogues éliminés en demi-finale par l'OL aux tirs au but

Houssem Aouar (à gauche) l'ont emporté face au LOSC de Victor Osimhen. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Houssem Aouar (à gauche) l'ont emporté face au LOSC de Victor Osimhen. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Au bout du suspense, Lyon s'est imposé en demi-finale de la Coupe de la Ligue contre Lille en gagnant la série de tirs au but mardi au Groupama stadium (2-2, 4-3 t.a.b).

Par AFP

Les Lyonnais retrouvent ainsi le Stade de France six ans après leur dernière finale, en Coupe de la Ligue déjà, qu'ils avaient perdue face au Paris Saint-Germain (2-1). Ils pourraient retrouver le PSG, qui joue mercredi à Reims sa place en finale. "Nous sommes très contents et fiers d'emmener les Lyonnais au Stade de France. Le club le méritait depuis un bon moment. Ce n'était pas facile mais l'essentiel est là, la qualification", a déclaré le milieu lyonnais, Houssem Aouar, à l'issue du match.
 
Résumé de la demi-finale de la Coupe de la Ligue OL - LOSC
Dos à dos à l'issue du temps réglementaire (2-2), les Lyonnais peuvent dire merci à leur gardien Cyprian Tatarusanu. L'habituelle doublure d'Anthony Lopes, arrivé cet été en provenance de Nantes à l'OL mais qui n'a joué que cette épreuve cette saison, a été le héros du soir. C'est lui qui a détourné d'entrée la tentative de Jonathan Bamba au cours de la série de tirs au but et il avait déjà sauvé son équipe en fin de partie sur une belle sortie aérienne devant Victor Oshimen (77).


Tirs au but


"Les tirs au but, c'est toujours comme cela. Il y a de l'émotion. Je suis content que nous ayons pu gagner pour jouer une  finale. (...) Quand j'ai eu l'opportunité, je pense avoir démontré ma valeur", a estimé le portier.  
Pour le reste, Moussa Dembélé, Martin Terrier, Maxwel Cornet et Thiago Mendes ont tous réussi leur tentative, Sanches ratant également la sienne côté lillois.

Pourtant, avant d'en arriver là, Aouar, qui n'avait pas livré une grande performance jusqu'alors, pensait avoir fait le plus dur en donnant l'avantage à son équipe. Après avoir réussi à échapper à Benjamin André pour s'infiltrer dans la défense nordiste, il a décoché un tir du droit flottant qui a trompé le gardien Leonardo Jardim (2-1,85).

Mais c'est sans compter la décision de l'arbitre Benoît Millot d'accorder un penalty pour une faute de Rafael sur Bamba qui a permis à Loïc Rémy d'égaliser (2-2). 

En début de partie, Renato Sanches avait ouvert la marque d'un tir du gauche après une action menée par Osimhen et Jonathan Ikoné (13) avant que Dembélé n'égalise sur un penalty accordé pour une faute de main de Gabriel confirmée par la vidéo (1-1, 15).
L'OL, 7e en Ligue 1, confirme donc son bon début d'année 2020 en décrochant sa cinquième victoire en autant de rencontres et il reste donc en course sur les quatre tableaux (championnat, coupes de France et de la Ligue et Ligue des Champions, comme Paris-SG.

Outre les deux buts, Lyon a été dangereux plusieurs fois par Bertrand Traoré (42, 55, 63).
Du côté de Lille, 5e en championnat, qui s'incline pour la première fois au Groupama stadium (3 victoires, 1 résultat nul depuis 2016), Osimhen a été un danger constant. Impliqué sur le premier but, il a aussi manqué de peu de reprendre un tir d'Ikoné (46) avant d'être contré in-extremis par Fernando Marçal alors qu'il s'apprêtait à marquer (69).

Réaction de Christophe Galtier (entraîneur du LOSC)

"Ce sont les tirs au but, ça ne se joue à pas grand-chose. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, c'était un match total face à une équipe encore qualifiée en Ligue des champions. Nous avons tout donné, dans la détermination et l'envie, dans le plan de jeu élaboré. Ils ont été meilleurs aux tirs au but. Nous avons joué un vrai match de Coupe avec densité et intensité. On a eu le bonheur d'ouvrir le score et d'égaliser dans les dernières minutes. C'est une grosse déception pour les joueurs. Le vestiaire était triste. Il faudra se relever. Sur le match, il y a eu peu d'occasions. Le second but lyonnais est un classique, il y a un fantastique joueur : Aouar lancé, qui est souvent décisif, sur la passe ou sur le tir. Il aurait fallu être plus adroit dans les tirs au but. Les joueurs ont été très investis avec une énergie folle".

Sur le même sujet

Les + Lus