La MEL en lice pour le titre de capitale mondiale du design

Pour 2018, la place est prise, mais la Métropole Européenne de Lille entend bien faire valoir ses atouts et devenir le lauréat 2020 de ce prix, qui veut montrer l'application du design dans la vie quotidienne. 

© France 3 NPDC
Après le titre de capitale européenne de la culture, Lille et sa métropole visent maintenant un autre objectif : devenir la capitale mondiale du design en 2020.

Organisé tous les deux ans par la World Design organisation, ce prix promeut la capacité d'une ville à se servir du design comme point d'appui pour améliorer son environnement social, économique et culturel. Comme pour le projet capitale de la culture, la ville lauréate dispose d'un an pour mettre en avant ses meilleures pratiques et innovations, avec un panel d'évènements et de célébrations.

C'est Damien Castelain qui a officialisé la candidature de la MEL hier, lors des traditionnels voeux aux entrepreneurs. "Nous allons candidater, nous allons gagner. Je vous demande tout votre soutien", a déclaré le président de la Métropole, cité par la Voix du Nord.

Des points communs avec le dernier lauréat

En 2018, c'est Mexico qui a été choisie. La capitale du Mexique a présenté un projet très axé sur le social, promettant, par la voix du président du comité d'organisation, Emilio Cabrero Higareda, de "rendre sa dignité à l'habitant". Avec sa grande diversité de quartiers, de populations, et son dynamisme, la Métropole Européenne de Lille a des chances de séduire avec ces mêmes arguments.

La candidature a déjà des appuis solides, avec des entreprises qui ont lancé des projets d'envergure, comme Decathlon et son Kipstadium flambant neuf, et des structures actives, comme Lille Design, qui a mené un projet dynamisation du quartier du Pile à Roubaix.

Cela pourrait en faire une candidature européenne solide : l'Europe ne s'était distinguée qu'une seule fois, en 2008, avec la victoire de Turin (Italie).

Au travail : le dossier de candidature est à boucler d'ici mars, avant la première visite d'une délégation cet été.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture design