Une Nordiste a reçu 6000 euros d'amendes et perdu 2 fois son permis depuis que les policiers roulent avec sa voiture

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Son avocate a effectué toutes les démarches pour changer le nom qui apparaît sur la carte grise.

Par Q.V

Depuis 2015, une Nordiste, vivant dans la métropole lilloise, est toujours propriétaire d'un véhicule dont se servent les policiers de la PJ de Versailles. Une situation ubuesque, qui lui a valu depuis 65 amendes et bon nombre de points perdus sur son permis.

L'affaire, révélée par Le Parisien et confirmée auprès de l'avocate de la jeune femme, démarre par une enquête pour trafic de stupéfiants. Son frère est soupçonné d'avoir fait profiter ses proches des recettes de son trafic. La jeune femme de 33 ans est jugée pour blanchiment, car la justice juge trouble l'origine des fonds ayant servi à acheter son Audi A3 Break.

L'Audi en question est confisquée dès le début de la procédure, et est depuis utilisée par les forces de l'ordre. La Nordiste reçoit alors des amendes pour excès de vitesse et stationnement illégal alors qu'elle n'est plus au volant.
 
 

Une quinzaine de courriers envoyés


"J'ai alerté beaucoup de magistrats" s'agace Me Audrey Jankielewicz, son avocate, qui a adressé "une quinzaine de courriers à Versailles, Valenciennes, Douai... tous ceux qui ont eu le dossier en main". Sans que rien ne change.

Même lorsque la Nordiste est condamnée, en 2018, à une peine avec sursis, et que la confiscation de son véhicule devient officielle, elle reste propriétaire de la voiture utilisée par les forces de l'ordre.

"La carte grise est toujours à son nom", dénonce son avocate, pointant "une faute de l'État", qu'elle envisage même d'assigner en justice.

Quant à sa cliente, "complètement désemparée", a vu vendredi dernier 2000 euros saisi sur son salaire de vendeuse en prêt-à-porter. Elle a aussi perdu deux fois son permis à cause des pertes de points cumulées. "Il est hors de question qu'elle repasse son permis !", s'indigne l'avocate.
 

Sur le même sujet

Raymond Froment lance une souscription pour la réfection de l'horloge du clocher

Les + Lus