Pour économiser l’équivalent de 8 000 piscines olympiques sur 10 ans, la MEL pose 5000 sondes acoustiques

Avec ses 5000 nouveaux capteurs acoustiques posés d'ici 18 mois, la métropole lilloise vise de grosses économies d'eau. Plus performants, ils devraient empêcher des fuites à hauteur de 20 millions de mètres cubes sur 10 ans.

Réaliser une économie d’eau de 20 millions de mètres cubes sur 10 ans – l’équivalent de 8 000 piscines olympiques ? C’est l’objectif des sondes acoustiques nouvelle génération posées sur le réseau d’eau potable de la Métropole Européenne de Lille.

Leur rôle : détecter les fuites dans les canalisations souterraines d’eau potable le plus rapidement possible. “On fait une écoute acoustique, c'est-à-dire qu’on cherche à entendre le bruit de la fuite d’eau”,  explique Martine Veren, directrice du service performance hydrique d'Iléo, qui assure l'exploitation et la distribution du service public de l'eau. “Avec cette sonde, on peut entendre une fuite à 200 ou 250 mètres.”

Un maximum de réactivité pour détecter les fuites

Une fois signalée, la fuite est immédiatement localisée sur un écran, permettant aux agents d’intervenir immédiatement. Au total, 5 000 nouvelles sondes vont être installées dans les prochains mois. 

À lire aussi >>> Arrivée du printemps : un “petit coup de chaud” qui ne devrait pas durer dans les Hauts-de-France 

“Nous comptons sur ces sondes pour économiser à elles seules deux millions de mètres cubes par an”, précise Jean-Philippe Messerig, directeur général d'Iléo. “Derrière ces sondes, il y a toute une organisation de détection, une planification, l’envoi d’équipe, une recherche de fuites très active… Grâce à cette réactivité, nous pourrons gagner des mètres cubes jour après jour."

On fait une écoute acoustique, c'est-à-dire qu’on cherche à entendre le bruit de la fuite d’eau. On peut entendre une fuite à 200 ou 250 mètres.

Martine Veren

directrice du service performance hydrique d'Iléo

La métropole ne s’arrête pas là. Après s’être attaquée aux fuites souterraines, elle entend inciter ses 1,2 mmillion d’habitants à maîtriser davantage leur consommation. “C’est le départ de tout un ensemble pour aller vers l’économie d’eau générale… Vous tous, nous tous, nous allons devoir être très sensibles à l’économie d’eau”, précise Alain Bézirard, vice président en charge de l’eau et de l’assainissement.

1 200 contrats de sobriété hydrique pour les “grands consommateurs”

La MEL a convenu, au sein de son contrat avec iléo d’un déploiement “du télérelevé des compteurs”. D’ici quatre ans, ces relevés permettront d’offrir à tous les usagers une “alerte fuite” après 48h d’écoulement permanent. 500 000 kits hydro-économes seront également distribués “pour accompagner tous les usagers domestiques vers les éco-gestes et améliorer leurs usages de l’eau”.

Par ailleurs, iléo a mis en place un accompagnement à destination des “grands consommateurs” – les bailleurs, syndics de copropriété, entreprises et collectivités –  avec la mise en place de 1 200 contrats de sobriété hydrique. Ils devraient permettre de réaliser jusqu’à 15 % d’économies d’eau sur les consommations dites sanitaires, d’après la MEL.

Nous devons nous préparer à faire face à de nouvelles séries de canicules et de sécheresses dans les années à venir.

Alain Bézirard

Vice-Président en charge de l’eau et de l’assainissement

Une nécessité absolue malgré les pluies abondantes de cet hiver. Depuis 2017, la recharge des nappes phréatiques alimentant la métropole lilloise accuse une baisse de 20 %. Et la situation risque de se détériorer encore. “Nous devons nous préparer à faire face à de nouvelles séries de canicules et de sécheresses dans les années à venir”, déplore Alain Bézirard.

Dans ce contexte, avec les effets du changement climatique, les économies d’eau deviennent ainsi “la priorité de la Métropole”. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité