INTERVIEW. “Mon envie, c'est de ne pas me représenter”, réaffirme Martine Aubry

Martine Aubry, le 2 décembre, sur le plateau de France 3 Nord Pas-de-Calais. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Martine Aubry, le 2 décembre, sur le plateau de France 3 Nord Pas-de-Calais. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Martine Aubry était l'invitée de France 3 Nord Pas-de-Calais pour réagir aux chiffres d'un sondage Ifop pour La Voix du Nord sur son travail à la mairie de Lille. Elle a clairement réaffirmé qu'elle ne souhaitait pas être à nouveau candidate aux prochaines élections municipales.

Par M. F.

La maire socialiste de Lille, Martine Aubry, était l'invitée de France 3 Nord Pas-de-Calais ce samedi. Elle a réagi aux résultats d'un sondage Ifop pour La Voix du Nord sur son travail de maire. Elle en a profité pour réaffirmer qu'elle ne souhaitait pas être candidate à un prochain mandat de maire.

Selon ce sondage, 75% des Lillois jugent "excellent" ou "bon" le travail de la municipalité de Lille (72% en 2006), alors que 24% le trouvent "médiocre" ou "mauvais". 75% estiment la socialiste Martine Aubry "compétente" (65% en 2006), 64% "efficace (+ 12 points), 53% "à l'écoute" (+ 3). 


Lille : "Mon envie, c'est de ne pas me représenter", réaffirme Martine Aubry
Martine Aubry était l'invitée de France 3 Nord Pas-de-Calais pour réagir aux chiffres d'un sondage Ifop pour La Voix du Nord sur son travail à la mairie de Lille. Elle a clairement réaffirmé qu'elle ne souhaitait pas être à nouveau candidate aux prochaines élections municipales.

Ces bons résultats sont-ils une surprise pour vous ? Vous ne laissez personne indifférent. On a toujours eu le sentiment que vous étiez autant aimée, admirée, que crainte et parfois détestée. Il faut toute cette complexité pour diriger une grande ville ?

Je n'en sais rien. Je préfère ne pas être détestée, même si on peut avoir des opinions différentes et considérer que je ne fais pas tout bien, ce qui est une évidence.


Moi, ce que je retiens d'abord, et ça me fait chaud au cœur je le dis franchement, c'est que les Lillois aiment vivre dans leur ville, que trois quarts d'entre eux apprécient le travail de la municipalité et me font confiance.

Moi qui ait une passion pour Lille et pour ce mandat de maire, on va dire que ça me va droit au cœur, on ne peut pas dire le contraire ce matin.
 

© France 3
© France 3


Ça veut dire quoi ce sondage pour vous ? Que vous êtes candidate à un quatrième mandat ? D'ailleurs, avez-vous encore le choix de ne pas y aller ?

Oui bien évidemment, je l'ai dit : je souhaite laisser ma place. Je trouve qu'après trois mandats, il est tout à fait normal d'avoir une nouvelle génération qui viendra avec de nouvelles idées. Pour l'instant, mon sujet c'est d'abord de terminer les engagements que j'ai pris vis-à-vis des Lillois.
 

Mon envie réelle, c'est de ne pas me représenter. Je pense qu'il faut laisser sa place à un moment donné.


Vous avez pris une décision pour 2020 tout de même ?

Mon envie réelle, c'est de ne pas me représenter. Je pense qu'il faut laisser sa place à un moment donné, je l'ai toujours dit. Je le pense encore.


Il y a quelqu'un d'autre déjà pour vous succéder ?

Il y a plusieurs personnes qui sont susceptibles de le faire. Pour moi, je n'ai qu'un seul sujet : je laisserai ma place qu'à une personne capable de reprendre Lille dans de bonnes mains, avec une vision pour la ville, en aimant les gens. Quand on n'aime pas les gens, on ne peut pas être maire de Lille. Je pense que cela correspond aux caractéristiques de quelques unes des personnes qui sont autour de moi.


Vous êtes en retrait alors que les sondages d'aujourd'hui sont très bons ?

Il y a un moment où il faut savoir s'arrêter, vous savez. Et puis, il faut savoir se dire qu'une nouvelle génération apportera des idées nouvelles. S'il faut y aller, je le dirai aux Lillois, mais je ne le souhaite pas. Nous avons deux ans et demi, il faut y réfléchir.

Tout change tellement vite en ce moment. Qui aurait su il y a deux ans que monsieur Macron serait président, qu'il aurait une majorité ainsi à l'Assemblée nationale ? C'est Lille qui compte pour moi, il faut qu'elle soit dans de bonnes mains.
 

© France 3
© France 3



On dit que Gérald Darmanin s'intéresse beaucoup à Lille. En 2020, on verra ?

Oui, on verra. Je n'ai jamais choisi mes opposants. Vienne qui voudra, on défendra nos conceptions de la ville.
 

On revient au quotidien des Lillois. On entend souvent que la situation s'est considérablement dégradée en matière de propreté. On fait quoi pour améliorer tout cela ?

C'est tout à fait vrai. D'ailleurs, j'ai vu les commerçants après un an de travail sur les problèmes de propreté. Nous travaillons dans le cœur de ville pour réorganiser la collecte, pour que les cartons, les paquets, ne restent pas trop longtemps. Et qu'à 8h le cœur de ville soit propre.

Nous retravaillons sur l'extra-muros aussi, avec la société Esterra, pour qu'on ramasse tout ce qui peut être ramassé. Et puis les mégots aussi, une obligation qui va être porté au prochain conseil. À partir de là, je crois qu'il faut que les Lillois comprennent que l'espace public appartient à tous et qu'il faut le respecter. Et dépenser 13 millions pour cela, ça m'ennuie vraiment beaucoup.  

Enfin, en tout cas je suis contente.
 

Que disent les Lillois de l'action de leur maire Martine Aubry ?
Une majorité de Lillois se dit satisfaite du travail de Martine Aubry comme maire de la ville, selon un sondage Ifop pour La Voix du Nord publié ce samedi. Sur la question de sa candidature aux prochaines municipales, les avis sont plus partagés. - France 3 Nord Pas-de-Calais - Didier Pithon, Bertrand Théry, Robin Mompach, Isabelle Lefebvre


L'enquête a été menée par téléphone du 4 au 8 novembre 2017 auprès d'un échantillon de 706 personnes, représentatif de la population de la commune de Lille âgée de 18 ans et plus. Sous-échantillon de 76% pour le souhait de victoire et le désir d'une nouvelle candidature. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par quartier. Marge d'erreur de 3 points pour un résultat de 20 ou 80%, de 3,7 points pour un résultat de 40 ou 60%. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Joconde au Louvre-Lens ? La ministre de la culture n'a rien annoncé mais...

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés