14 juillet. "Ce n'est pas Paris, mais c'est un beau spectacle" : au coeur du défilé militaire de Lille

Le défilé militaire du 14 juillet à Lille a eu lieu ce mercredi. Placé sous le signe de la jeunesse, il a attiré des milliers de spectateurs qui en ont été privés l'an dernier à cause de la crise sanitaire.
Le port du masque est rendu obligatoire dans les espaces publics du Nord du 13 juillet 18 heures au 15 juillet 5 heures du matin à l'occasion de la Fête nationale.
Le port du masque est rendu obligatoire dans les espaces publics du Nord du 13 juillet 18 heures au 15 juillet 5 heures du matin à l'occasion de la Fête nationale. © Anas Daif / FTV

"Je suis sous le beau soleil du Nord Pas-de-Calais, du mois d'octobre", lance ironiquement David, venu voir son fils défiler lors du 14 juillet. Le ciel gris, la fine pluie ponctuelle et le vent n'ont découragé ni ce père de famille, ni les milliers de personnes venues assister à ce défilé militaire de 654 personnes. Annulé l'an dernier, il est revenu pour le plus grand plaisir des spectateurs.  

La cérémonie a été organisée ce mercredi sous la présidence de Michel Lalande, préfet du département du Nord. De nombreux personnels, militaires ou civils, étaient présents pour ce moment. "Ils répondent chaque jour aux besoins de sécurité et de tranquillité de la population et leur apportent assistance et secours dans des conditions qui méritent le respect et la reconnaissance", indique la préfecture du Nord.

La police nationale en école sortie patrouiller à l'occasion, passe sous les applaudissements.
La police nationale en école sortie patrouiller à l'occasion, passe sous les applaudissements. © Anas Daif / FTV

Cette année, la cérémonie a rendu hommage à la jeunesse. A cette occasion, "des jeunes du service national universel, en service civique, des jeunes de l’établissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE), des jeunes sapeurs-pompiers et des cadets de la gendarmerie" ont participé à la cérémonie. Une bonne nouvelle pour beaucoup, à l'image de Fanny, qui voit en cette cérémonie "une bonne chose, ça nous permet de voir nos jeunes qui défilent".

Une histoire de famille

De nombreux habitants de la région et au-delà se sont déplacés à cette occasion. Plusieurs d'entre eux avaient des proches qui défilaient, c'est le cas de Margot et Antoine, pour qui l'événement est une première, et qui se sont déplacés dès 9h30 pour espérer être aux premières loges. 

Même cas pour cette mère de famille. "Notre fille fait partie des cadets de la gendarmerie, lance-t-elle fièrement avec son drapeau tricolore. Pour l’instant c’est un peu long, on est dans l’attente. C'est notre premier défilé en visu". 

Beaucoup de spectateurs sont venus soutenir un ou plusieurs membres de la famille dans le défilé.
Beaucoup de spectateurs sont venus soutenir un ou plusieurs membres de la famille dans le défilé. © Anas Daif / FTV

D'autres sont également venus célébrer un moment d'unité nationale. C'est le cas de Leah, jeune femme, venue "pour voir des marins, des militaires, c'est intéressant" mais aussi "parce que ça me rappelle mon grand-père qui a fait la guerre d'Algérie". 

"Mon père est gendarme et donc du coup ça m'a donné envie de venir pour pouvoir assister au défilé et voir comment ça se passe", explique une adolescente originaire du Gard, en vacances à Lille. Beaucoup de familles, en somme, sont venues soutenir un ou plusieurs proches. Alors qu'on marche sur le long boulevard de la Liberté, fermé à la circulation, on aperçoit une dame en appel visio montrer à quelqu'un son fils et son régiment. 

"Ce n'est pas Paris, mais c'est un beau spectacle"

"Ce n'est pas Paris, mais c'est un beau spectacle", raconte un spectateur, habitué à assister au défilé de la capitale. Cela n'empêche pas Lille d'offrir un spectacle qui mobilise les applaudissements des foules, des adultes comme des plus jeunes, qui posent de nombreuses questions à leurs parents. Pas toujours facile d'avoir réponse à tout.

"C'est ma première ici, j'aime beaucoup, lance une dame d'origine tchétchène installée à Lille, accompagné de son ami kazakhstanais. J'ai beaucoup de respect pour les Français, et le défilé. Je remercie la France pour l'accueil, le travail donné."

Le défilé militaire a commencé à 11h17 à Lille.
Le défilé militaire a commencé à 11h17 à Lille. © Anas Daif / FTV

Un périmètre de sécurité et un déroulé à la minute près

Un périmètre de sécurité a été instauré de 8 heures du matin à 13 heures aux abords du boulevard de la Liberté. La circulation était interdite de 8 heures à 12 heures 30 sur les boulevards Docteur Calmette, Louis XIV, Liberté, sur la place de la République, l'Avenue et le Square Foch, l'Allée du 43 ième RI et partiellement les rues perpendiculaires à ces axes. Le déroulé du défilé, quant à lui, a été programmé à la minute près pour assurer au spectacle une organisation et une sécurité sans faille. 

La maire de Lille Martine Aubry et le préfet du Nord Michel Lalande sont arrivés à 10h55, un peu avant la remise des légions d'honneur et ordres nationaux du mérite.
La maire de Lille Martine Aubry et le préfet du Nord Michel Lalande sont arrivés à 10h55, un peu avant la remise des légions d'honneur et ordres nationaux du mérite. © Anas Daif / FTV

Trois légions d'honneur et trois ordres nationaux du mérite ont été donnés à 11 heures. S'en sont suivis deux vols d'hélicotpères du SAMU59, salués par tous les spectateurs présents. Le défilé a débuté à 11h17 et les applaudissements n'ont pas cessé, du début à la fin. 

Les applaudissements n'ont pas cessé durant le défilé du 14 juillet 2021 à Lille.
Les applaudissements n'ont pas cessé durant le défilé du 14 juillet 2021 à Lille. © Anas Daif / FTV

Le défilé militaire s'est cloturé avec les différents corps de métier présents pour assurer la sécurité du pays : gendarmerie, police, armée, secours, pompiers... 

Le défilé militaire s'est clôturé par les différents corps de métiers présents : police, armée, pompiers...
Le défilé militaire s'est clôturé par les différents corps de métiers présents : police, armée, pompiers... © Anas Daif / FTV

On était donc bien loin de la cérémonie organisée l'an dernier, statique et à huis-clos. Toutefois le soir, pour les amateurs de feux d'artifice, il faudra encore attendre un peu avant d'en prendre plein les yeux. Cette année encore, il a été annulé pour des raisons sanitaires. Rien ne vous empêche toutefois de vous amuser... dans le respect des mesures sanitaires. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet événements