14 juillet. Pour Élise Sevelin, 21 ans, venue de Picardie, chanter sur les Champs-Élysées "c'est vraiment un honneur"

Elise, 21 ans, originaire de la Somme, fait partie d'un chœur de 130 chanteurs. Sélectionnée dans le cadre de sa mission de Service Civique, elle participe au tableau final du défilé du 14 juillet 2021 sur les Champs-Élysées, autour du thème de la "jeunesse engagée".
Elise Sevelin (deuxième à gauche) peu après les répétitions des jeunes services civiques pour la chorale du 14 juillet.
Elise Sevelin (deuxième à gauche) peu après les répétitions des jeunes services civiques pour la chorale du 14 juillet. © Hugo Lebrun / Agence du service civique

Depuis 8 jours, Élise Sevelin répète en compagnie de jeunes en services civiques, tôt le matin sur les Champs-Élysées à partir de 4h00. "Il faut qu'on rende la place de la concorde à la circulation pour 8h00".

"On va faire partie du défilé, mais on ne défilera pas", lâche juste Élise, en étant désolée de respecter la consigne de "surprise". Accompagnée par quelques 130 élèves en lycée militaire, jeunes pompiers volontaires, ou en service civique et d'une fanfare militaire, elle interprétera La Marseillaise et d'autres chansons, en toute fin de défilé. 

"Une expérience enrichissante"

En service civique à Dury, dans la Somme, pendant 6 mois jusqu'à avril 2021, Élise a été sélectionnée comme 130 autres jeunes, au sein de 11 entités pour participer à cette chorale. Les jeunes dérouleront également le drapeau français au début de l'animation finale. 

Un "honneur" pour elle, même si, plus jeune, à Corbie, une petite commune de la Somme, "le 14 juillet c'était plutôt le feu d'artifices que le défilé militaire", sourit-elle. Aujourd'hui, elle trouve "émouvants tous ces jeunes [choristes] qui se rassemblent dans une même énergie pour cet événement". Et la jeune femme d'évoquer son sentiment d'être plus proche aujourd'hui des jeunes militaires engagés, avec qui elle a beaucoup discuté et juge cette expéricence très "enrichissante".

Engagée pour l'écologie

"Très engagée, très passionnée", Élise a eu du mal à trouver sa voie. Elle qui voulait être pâtissière, masseuse, documentaliste, journaliste ou restauratrice d'oeuvres d'art a toutefois deux constantes : le goût des autres et de l'écologie. 

Ainsi à 21 ans, et actuellement intérimaire en boulangerie, elle s'engage en octobre prochain dans la Green management school sur le campus de Reims pour décrocher un Master en éco-conception d'ici deux ans. 

Une formation au cours de laquelle elle mettra à profit la mission qu'elle a mené à bien pendant 6 mois à l'Union Française des Centres de Vacances, UFCV de Dury (Somme) : aider l'association à réduire son empreinte écologique.

Le Service Civique c’est un échange entre le jeune et l’organisme dans lequel il est engagé. C’est un partage d’expériences, de connaissances et de valeurs humaines.

Élise Sevelin, engagée en mission Service Civique pendant 7 mois à l'UFCV de Dury.

Pour Matthieu Dutemple, qui coordonne et accompagne les quelque 70 services civiques par an de l'association dans les Hauts-de-France, Élise a d'emblée fait bonne impression. "Elle a été prise pour deux missions de service civique, si bien qu'elle avait le choix de sa mission en arrivant. Elle a choisi la transition écologique de l'UFCV, a enquêté sur nos impressions papier, nos trajets et nos empreintes carbone et a défendu ses positions face à des dirigeants régionaux, des cadres. Elle a été entendue ou pas : parfois ses propositions n'étaient pas tout de suite possibles mais en tout cas elle a été très éloquente, ce qui n'est pas donné à tout le monde quand on est jeune". 

La jeune femme a par ailleurs édité et mis en page un guide des bonnes pratiques écologiques pour les ateliers avec les enfants : comment valoriser la récup pour des décors ou des costumes ; publié un journal en fin d'année pour des jouets plus écolos etc. Un univers dans lequel Élise se plaît à évoluer. A l'avenir, elle envisage, pour le moment, de devenir auto-entrepreneuse ou de créer son association pour protéger l'environnement. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet événements sorties et loisirs portrait culture