Affaire Adrien Quatennens : une enquête ouverte par le parquet de Lille pour des soupçons de violences conjugales

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton .

Le parquet de Lille a annoncé avoir ouvert une enquête après la main courante déposée par Céline Quatennens à l'encontre de son mari, député de la 1ère circonscription du Nord.

Oui, une enquête a bien été ouverte par le parquet de Lille. Cinq jours après les révélations du dépôt d’une main courante pour violences à l’encontre d’Adrien Quatennens, les services de la procureure de la République de Lille indiquent qu’une "enquête a été ouverte dès que le parquet a été informé du contenu de la main courante". Un choix assumé pour s’inscrire dans la "politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugales" du parquet de Lille.

L’épouse du député du Nord, à l’origine du dépôt de cette main courante, n’a pas souhaité porter plainte contre son mari. Mais les services de police qui ont recueilli le témoignage de Céline Quatennens ont décidé d’alerter le parquet. Un procédé classique. "En cas de dépôt d'une main courante et lorsque les faits lui paraissent le mériter, l'enquêteur contacte la permanence du parquet ou le magistrat référent violences conjugales pour obtenir des instructions. Le parquet décide régulièrement de diligenter une enquête nonobstant l'absence d'audition initiale de la victime lorsque les faits paraissent graves ou de nature à se reproduire".

Le parquet décide régulièrement de diligenter une enquête nonobstant l'absence d'audition initiale de la victime lorsque les faits paraissent graves ou de nature à se reproduire.

Parquet de Lille

Par ailleurs, le parquet de Lille rappelle que "l’absence du dépôt de plainte par la victime (…) ne fait évidemment pas obstacle à des poursuites qui sont systématiquement engagées".

Plusieurs épisodes de violences

Mercredi 14 septembre, le Canard enchaîné a révélé le dépôt d’une main courante par Céline Quatennens, épouse du député, à l’encontre de son mari après plusieurs épisodes de violences. Elle se serait rendue au commissariat central de Lille à la fin du mois d’août 2022.

Quatre jours après la parution des révélations à son encontre, Adrien Quatennens a publié un long message sur les réseaux sociaux dans lequel il reconnait avoir giflé son épouse il y a un an. De plus, le député explique qu’à leur retour de vacances, son épouse lui a annoncé son souhait de divorcer, déclenchant plusieurs disputes. "Dans l’une d’entre elle, dans un contexte de rupture de communication entre nous, je lui ai saisi le poignet", raconte-t-il, avant d’évoquer une ultime dispute durant laquelle il a pris son téléphone portable. "J’ai envoyé de trop nombreux messages pour tenter de la convaincre que nos difficultés de couple pouvaient être dépassées".

Impossible toutefois de connaître le contenu de la main courante déposée par Céline Quatennens. "Le contenu des déclarations des personnes faites à un service de police n'a pas vocation à être diffusé dans la presse dans l'intérêt de ces dernières", rappelle le parquet de Lille.

Le député du Nord a par ailleurs annoncé se mettre en retrait de sa fonction de coordinateur de la France insoumise, tout en gardant pour le moment son mandat de député de Lille, Loos et Faches-Thumesnil.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité