Art Up 2021. La foire d'art contemporain de Lille tisse la toile et met à l'honneur les robes de Véronique Fournier

Pour sa 13e édition Lille Art Up déroule le tapis rouge et accueille ce qu’il se fait de mieux en art contemporain. Plus d’une centaine de galeries et éditeurs nationaux et internationaux sont présents. L'art textile et les créations de Véronique Fournier sont mis en lumière. 

"Juste une impression" habille toutes les hôtesses de la 13ème édition de Lille Art Up, comme un rêve devenu réalité pour la créatrice lilloise Véronique Fournier.
"Juste une impression" habille toutes les hôtesses de la 13ème édition de Lille Art Up, comme un rêve devenu réalité pour la créatrice lilloise Véronique Fournier. © Christophe Bonamis

S'il est bien une artiste dans la région lilloise spécialisée dans le textile façon art contemporain, c’est bien elle, Véronique Fournier. Depuis 2016, la créatrice et fondatrice de la marque "Juste une impression" propose dans un esprit Pop’Art de "l’Art, Prêt à porter". A partir d’imprimés forts et hauts en couleurs, et d’un graphisme inspiré des sixties, elle crée des robes mais également des accessoires de décoration intérieure.

"Des robes uniques, arty et iconiques, pour  des femmes, comme elle l’explique, qui peuvent s'assumer dans la singularité, en toute confiance et dans l'audace". Et surtout, des créations 100% made in Hauts-de-France souligne-t-elle: "je travaille numériquement le motif. Le tissu est ensuite imprimé à Tourcoing. Après avoir réalisé le patronage, je confie la confection à un atelier protégé de la région. C’est important pour moi de valoriser le travail de ces personnes en situation de handicap."

Les créations de Véronique Fournier sont 100% made in Hauts-de-France. Le motif est travaillé numériquement, le tissu est ensuite imprimé à Tourcoing. Après avoir créé le patronage, la confection est réalisée dans un atelier protégé par des personnes en situation de handicap de la région.
Les créations de Véronique Fournier sont 100% made in Hauts-de-France. Le motif est travaillé numériquement, le tissu est ensuite imprimé à Tourcoing. Après avoir créé le patronage, la confection est réalisée dans un atelier protégé par des personnes en situation de handicap de la région. © Christophe Bonamis


Véronique Fournier, une passionnée d’art contemporain

Sa démarche artistique, Véronique Fournier s’est vite rendu compte qu’elle pouvait l’appliquer à d’autres œuvres contemporaines. Sa démarche, en accord avec les auteurs, permet en effet de transposer l’art là où on ne l’attend pas forcément. C’est ainsi une manière de faire un focus sur ces artistes, en leur offrant une autre visibilité, tout en donnant une nouvelle perspective à l’œuvre originale.

"J’ai toujours été passionnée par les créations des autres, j'ai pour postulat de choisir tant les œuvres, que les artistes eux-mêmes, l'humain m'important autant que l'œuvre elle-même. En tant que graphiste, designer et créatrice, j'ai une ligne graphique et esthétique, j'aime à dire que mes robes sont de l'art à porter et à vivre !"

J'aime à dire que mes robes sont de l'art à porter et à vivre !

Véronique Fournier

Une démarche artistique, qui a plus que jamais séduit le comité de sélection artistique de Lille Art Up,  pour cette 13ème édition. "Lille Art Up, j’en rêve depuis trois ans, commente Véronique Fournier, même si j’ai pu dernièrement reprendre contact avec le public lors d’une exposition de mes créations, à l’ancienne Banque de France de Lens, être exposée dans le cadre de cette grande foire d’art contemporain est une véritable consécration."

Des hôtesses en "Prêt-Art porter", une première !

C’est une première, le comité artistique de Lille Art Up troque cette année les tailleurs noirs de ses hôtesses, pour les tenues Pop Art de Véronique Fournier. "Juste une impression",  habille en effet  toutes les hôtesses de cette 13ème édition, comme un rêve devenu réalité pour la créatrice.

M’offrir cette visibilité, c’est une belle valorisation de mon travail, une véritable reconnaissance artistique.

Véronique Fournier

Et ce n’est pas tout, en plus de relooker les tenues des hôtesses, Véronique Fournier édite en collaboration avec l’association des Galeries d’Art lilloises, une vingtaine de robes sur lesquelles seront transposées les œuvres d’art, d’artistes représentés par ces galeries. Pour n’en citer que quelques-unes, les œuvres d’art de Guillaume Caron, Grégory Valentin, Alexis Nivelle, Sophie Verget, Henri Sarla, ou encore Bernard Kowalczuk.18 robes tableaux que l’on pourra découvrir lors d’un défilé déambulatoire, dans le salon, à l’occasion de la Nuit de l’Art. Une manière de donner de la visibilité à l’artiste mais également à la galerie qui le représente.

Véronique Fournier édite en collaboration avec l’association des Galeries d’Art lilloises une vingtaine de robes sur lesquelles sont transposées des œuvres d’art.
Véronique Fournier édite en collaboration avec l’association des Galeries d’Art lilloises une vingtaine de robes sur lesquelles sont transposées des œuvres d’art. © Véronique Fournier

Une 13ème édition de Lille Art Up, du 24 au 27 juin 2021, résolument porte bonheur pour la créatrice lilloise. Car au-delà de cette 1ère collaboration active avec la foire d’art contemporain lilloise, Véronique Fournier espère véritablement pouvoir tisser des liens avec d’autres salons nationaux, et pourquoi pas internationaux. Assurément une belle toile qui se tisse, pour celle qui à travers ses collections textiles, a choisi de remettre l’art dans la rue.

"Au fil de l’Art", une thématique ancrée dans la région

Pour son grand retour 15 mois après l'annonce de son report, Lille Art Up, a donc choisi de mettre en lumière l’art textile. Et quel plus bel écrin que Lille, épicentre d’une région marquée par la tradition textile, pour découvrir cet art ancestral qui s’introduit aujourd’hui dans des disciplines comme la sculpture, la peinture ou encore la vidéo. Un choix que nous explique Didier Vesse, le directeur artistique de Lille Art Up.

"Une génération d’artistes s’intéresse aujourd’hui à tout ce qui tourne autour du fil, de la couture. Elle emprunte aux savoir-faire textiles ses techniques de tissage, maillage, tressage pour les inviter dans de multiples disciplines, parfois technologiques, souvent sculpturales. Les uns tissent le papier, dessinent des robes en fils de lumière, sculptent la ouate. D’autres allient céramique et textile. Les variations sont infinies. C’est autour de ces allers retours entre matières et langages artistiques que nous avons imaginé cette 13e édition de Lille Art Up! Une manière de tisser des liens entre toutes les formes d’art."

Une centaine de galeries et d'éditeurs nationaux et internationaux sont présents pendant 4 jours au Lille Art Up 2021 parmi lesquels 23 nouvelles participations.
Une centaine de galeries et d'éditeurs nationaux et internationaux sont présents pendant 4 jours au Lille Art Up 2021 parmi lesquels 23 nouvelles participations. © Cédric Frémaux

Tresser, piquer, froncer, entrelacer, de stand en stand, d’exposition en installation magistrale, cet art ancestral, sans cesse revisité, se dévoile ainsi sous toutes les coutures : sculpture, peinture, dessin, vidéo, photographie… Avec l’art textile pour fil rouge, la foire d’art contemporain tisse ainsi des liens inattendus entre les disciplines.

La galerie Univers et  le collectif Fiber Art Fever, en donneront une illustration magistrale à travers deux expositions inédites. Les structures culturelles ou associatives de la région viennent pimenter l’édition avec leurs expositions et ateliers ouverts à tous. La Manufacture de Roubaix présente pour la première fois, propose ainsi l’exposition d’une tapisserie monumentale de l’artiste Aurélia Jaubert.

Pour sa 13ème édition, Lille Art Up a choisi de mettre en lumière l'art textile.
Pour sa 13ème édition, Lille Art Up a choisi de mettre en lumière l'art textile. © Art Up Lille

Les jeunes talents du territoire, lauréats du concours Revelation by Art Up!, apportent aussi leur interprétation de cet art ancestral devenu art d’avenir.  Qu’ils soient de l’Ecole Supérieure d’Art Nord-Pas de Calais, de l’Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc,  de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, ils ont tissé, rapiécé, entrelacé, détourné des motifs pour explorer, chacun à leur manière, la thématique de la 13e édition de Lille ArtUp! "Au fil de l’art ou comment l’art textile autrefois limité à la tapisserie est devenu un art d’avenir ?"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture