Braderie de Lille : Martine Aubry a trouvé l'édition 2017 "plus authentique"

La maire (PS) de Lille Martine Aubry a salué dimanche soir en clôture de la Grande Braderie de Lille de ce weekend un événement "plus authentique" que les éditions précédentes, tout en assumant une probable baisse de fréquentation.

"Après l'annulation de l'édition 2016 en raison des risques d'attentat, je suis heureuse du retour de ce qui constitue un événement majeur pour notre ville et notre région: la plus grande braderie d'Europe", s'est-elle félicitée dans un communiqué.

Afin que la braderie ait lieu cette année, le format était plus resserré et sécurisé que les éditions précédentes, qui avaient attiré jusqu'à 2,5 millions de visiteurs : périmètre réduit de 10%, création de points d'entrée avec contrôles aléatoires, pose d'un millier de blocs de béton pour prévenir le risque de voiture-bélier, mobilisation de 3.600 policiers, gendarmes et douaniers...



Stands vides


"Cela était l'occasion de présenter une nouvelle braderie plus authentique, comme l'avaient souhaité les Lillois que nous avions consultés, rejoignant ainsi notre propre conviction", a poursuivi l'édile socialiste. Décision avait notamment été prise d'interdire les vendeurs ambulants, accusés de ternir l'esprit "bradeux".

Ainsi, "nous avons retrouvé une braderie réservée aux Lillois du périmètre bradé, habitants comme commerçants, ainsi qu'aux antiquaires et brocanteurs", a dit Martine Aubry. "Les familles lilloises ont retrouvé une place centrale au coeur de l'événement."

Les rues noires de monde lors des précédentes éditions ont été globalement plus clairsemées cette année, avec notamment de nombreux emplacements de stands vides. "Même si nous n'avons sans doute pas battu le record d'affluence (mais était-ce l'objectif ?), il y avait énormément de monde et beaucoup de sourires ce week-end à Lille", a estimé la maire.

A l'avenir, "il faudra ouvrir plus tôt les réservations aux Lillois qui ne sont pas dans le périmètre de la Braderie afin de compléter les espaces clairsemés", a-t-elle néanmoins reconnu.

 

La Braderie de Lille 2017 en chiffres
3000 policiers et gendarmes mobilisés
24 interpellations (contre 16 en 2015)
5000 personnes contrôlées de manière aléatoire
3 opérations de déminage
171 véhicules mis en fourrière
117 hospitalisations dont 4 en urgence absolue
1097 contrefaçons
76 contrôles par les services d'hygiène, 276 kilos de denrées détruits
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité