Covid-19 : les files d'attente devant Primark choquent, la préfecture met en demeure Euralille

Les images de la foule agglutinée devant l'enseigne Primark, samedi dernier, à Lille, avaient suscité des craintes et l'incompréhension. De nombreux internautes avaient réagi sur les réseaux sociaux. Le préfet a décidé, le 1er décembre, de mettre en demeure le centre commercial Westfield Euralille.
Le préfet a mis en demeure le centre commercial Westfield Euralille de répondre aux exigences de distanciation sociale et de respect des gestes barrières anti Covid-19.
Le préfet a mis en demeure le centre commercial Westfield Euralille de répondre aux exigences de distanciation sociale et de respect des gestes barrières anti Covid-19. © France 3
Des dizaines et dizaines de clients massés devant Primark, samedi dernier, au mépris des gestes barrières. À la suite de ces images de foule, largement relayées sur les réseaux sociaux, la préfecture a mis en demeure le centre commercial Westfield Euralille, à la date du 1er décembre, "de répondre aux exigences de distanciation sociale et de respect des gestes barrières dans les files d'attente du centre commercial et de ses abords afin d'éviter les points de regroupement conformément à l'article 29 du décret n°2020-1310 modifié."

À l'heure de la lutte contre le covid-19 et du confinement, ces scènes avaient interpellé de nombreux d'internautes. "Venez pas vous plaindre si dans quelque mois on est encore en confinement", pouvait-on lire sur Twitter. Ou encore : "Le jour où je vais pouvoir ressortir à Lille est loin d'être arrivé." Mais aussi : "Quand je vois les images à Primark à Lille, je me dis qu’on ne reprendra jamais la saison. 3ème confinement."
 
"Westfield Euralille s'est engagé à se mettre en conformité et des contrôles seront effectués dans les prochains jours afin de s'en assurer", informe le préfet du Nord.

Pour rappel, le nouveau protocole sanitaire dans les commerces prévoit 8m² par client. Et la distanciation sociale doit être assurée dans les files d'attente.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société