De faux policiers soupçonnés de vols par ruse interpellés pour des faits commis à Lille et Valenciennes

Les deux équipes de malfaiteurs se faisaient passer pour des policiers pour cambrioler des personnes âgées dans les deux secteurs. Sept suspects, âgés de 26 à 58 ans, ont été écroués, dans l'attente de leurs procès en correctionnelle.

Le 9 mai à Villeneuve d’Ascq, la Brigade Rapide d'Intervention, BRI de Lille a procédé à l’interpellation de trois malfaiteurs, soupçonnés de venir de commettre un vol avec violences au préjudice d’une nonagénaire dans la commune de Sainghin-en-Mélantois, dans le Nord également.

"La fouille de leur véhicule a amené la découverte d’une fausse carte professionnelle de police. Les perquisitions de leurs caravanes stationnées dans la banlieue lilloise ont permis de saisir des produits de luxe ainsi que deux fusils de chasse et de retrouver une partie du butin", précise un communiqué de la direction zonale de la police judicaire du Nord. 

Selon elle, 10 000 € de produits de luxe leur ont été saisis ainsi que 2 véhicules pour une valeur totale de 67 000 €.

Déférés le 12 mai 2023 au parquet de Lille, les 3 mis en cause ont été écroués en attente de leur jugement à l’audience correctionnelle du 21 juin 2023.

Dans une autre affaire...

Parallèlement, le 20 avril, trois malfaiteurs, circulant dans un véhicule équipé d’un gyrophare et porteurs de brassards "Police", se sont introduits de force dans le domicile d’un gérant de garage à Helesmes (dans le Nord près de Valenciennes).

"Sous la menace d’un fusil à pompe, l’un d’eux a tenu la victime en respect tandis que ses complices ont fouillé le domicile. Ils ont dérobé une enveloppe contenant 5 000 € avant de prendre la fuite.

Les investigations menées par la PJ de Lille, saisie par le parquet de Valenciennes, ont rapidement conduit à l’identification d’un quatuor de malfaiteurs suspectés d’avoir commis l’agression.

Les 11 et 13 mai, les quatre suspects ont été interpellés. Les perquisitions ont permis de retrouver des cartouches de fusil de chasse, un gyrophare et des brassards police", souligne le même communiqué.

Déférés le 15 mai 2023 au parquet de Valenciennes, les 4 mis en cause ont été écroués en attente de leur jugement à l’audience correctionnelle du 19 juin 2023.

Pour réduire les vols par ruse, attention à ne pas donner accès à son domicile pour des travaux que l’on n’a pas soi-même commandés et, au moindre doute, le commissariat local ou la brigade de gendarmerie doivent être appelés, rappellent les forces de l'ordre.