Déconfinement : à Hem, ils ont décidé de continuer à applaudir les soignants à 20h tous les soirs

Pour un Français sur cinq, les applaudissements à 20 heures pour rendre hommage aux soignants sont devenus un rendez-vous quotidien. Dans un quartier résidentiel de Hem, près de Lille, les habitants ont décidé de perpétuer ce rendez-vous au-delà du confinement. 

Déconfinement : à Hem, près de Lille, ils continuent d'applaudir, tous les soirs, les soignants dans la rue
Déconfinement : à Hem, près de Lille, ils continuent d'applaudir, tous les soirs, les soignants dans la rue © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Chaque soir, à vingt heures, c'est le même rituel. Un couple de retraités enclenche la musique du film du Jour le plus long et est rejoint par les applaudissements de ses voisins. Ce rituel a commencé dès le début du confinement et devrait perdurer après. 

"On était à deux à taper sur des casseroles dans la rue et puis petit à petit, on s'est agrandi et aujourd'hui, on est une vingtaine", raconte celui qui est à l'origine de l'intiative. 
 
Déconfinement : ils vont continuer à applaudir tous les soirs les soignants dans la rue

"Vive les soignants, bravo !", "Un grand merci à tous", clame la vingtaine d'habitant de tout âge, ainsi regroupés. C'est leur manière de rendre hommage aux héros du quotidien. 
 
Une petite-fille explique est reconnaissante car les soignants s'occupent "des personnes qui sont malades". Un autre garçon ajoute qu'"ils font beaucoup de choses pour nous, donc il faut les remercier."
 

Ce rituel perdura-t-il au-delà du confinement ? 


Chacun garde ses distances mais ces retrouvailles quotidiennes leur permettent de se remonter le moral. "J'ai des grand-mères pour lesquelles je m'inquiète beaucoup. Ce moment est donc particulièrement poignant", explique une des habitantes de ce quartier de Hem. 

Ce réconfort est partagé par cette autre habitante : "Ça me fait chaud au coeur quand même de voir que tout le monde est concerné, tout le monde se bouge, tout le monde sort."
 
Au fil des semaines, les piliers du quartier et les petits nouveaux ont appris à se connaître. Pas question, donc d'oublier cette convivialité avec le déconfinement : "Déjà lundi soir on va marquer ce jour avec un pot amical qu'on prendra à distance mais c'est vrai que cette sortie quotidienne nous a beaucoup aidé les uns, les autres." Certains espèrent même que le rituel perdure pour célébrer encore et encore ceux qui sont toujours en première ligne. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter