VIDEO. Déconfinement : Ryanair reprend du service à l'aéroport de Lille-Lesquin

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.L avec O. Masure, J-M. Barféty et M-E. Masson
L'aéroport de Lille-Lesquen  se déconfine petit à petit avec la reprise du trafic chez Ryanair.
L'aéroport de Lille-Lesquen se déconfine petit à petit avec la reprise du trafic chez Ryanair. © Sébastien Jarry - MaxPPP

Après Air France, Easy Jet et Volotea, Ryanair a relancé ses vols à l'aéroport de Lille-Lesquin mardi 23 juin. Les plus de 80 jours de fermeture liés au coronavirus ont mis à mal l'aéroport qui vit une année noire.

L'activité reprend petit à petit à l'aéroport de Lesquen, dans l'agglomération de Lille. Après Air France et Easy Jet et Volotea, Ryanair a repris du service mardi 23 juin. Deux vols par semaine, destination Marseille. Loin du trafic habituel - seuls les vols intérieurs sont pour l'instant possibles - mais qu'importe, l'aéroport se déconfine à son tour après plus de 80 jours de fermeture.

Ce mardi, deux vols étaient au départ de Lesquin : un de la compagnie Volotea vers Figari, en Corse, et un de Ryanair vers Marseille. Si la montée en puissance est progressive, les voyages restent incertains, parfois jusqu'à la dernière minute. "On a pris les billets, on a tenté, et finalement, ils n'ont pas été annulés", confie un passager à quelques minutes d'embarquer. Ce n'est pas le sort de tous. Un autre client a vu son vol être supprimé au dernier moment. Il a dû se rabattre sur un billet de dernière minute, à 314 euros - trois fois plus que prévu -, pour pouvoir partir.

Reprise des vols Ryanair à l'aéroport de Lesquin

3,9 millions de passagers en 2039, c'est tout à fait réaliste.

A Ryanair, les sourires n'étaient pas forcément de sortie. La jauge de passagers dans leurs avions a été fortement réduite - 3 sièges pour chacun. "On est à 5 % de la production, ce qui est très très faible. A partir du mois de juillet, on va passer entre 40 et 50 %, une vraie reprise", se rassure un membre de la compagnie lowcost irlandaise, qui a annoncé début mai la suppression 3 000 emplois pour "survivre" au coronavirus.

Ryanair n'est pas la seule à souffrir. L'aéroport de Lesquin, 11e français, devrait perdre deux tiers de ses voyageurs cette année. D'ici 2040, la direction entend doubler le nombre de passagers. "3,9 millions de passagers en 2039, c'est tout à fait réaliste", assure, confiant, Marc-André Gennart, directeur général de l'aéroport. Le retour des vols à l'intérieur de l'espace Schengen seront les bienvenus.

 

Les mesures sanitaires à l'aéroport de Lille-Lesquen
Les différentes dispositions sanitaires :
  • Cheminement des passagers par un marquage au sol, avec un espace d'un mètre entre deux passagers.
  • Bornes de distribution de gel hydroalcoolique à disposition.
  • Plexiglas pour les bornes d'enregistrement.
  • Port du masque sera obligatoire dans l'aéroport. Des masques seront proposés au passagers sui n'en ont pas.
  • Port du masque obligatoire chez Air France.
  • Un siège pour trois chez Ryanair.
  • Actions de nettoyage.
  • Contrôle de température au départ.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.