• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Européennes : Eric Dillies, ex-patron du Rassemblement national de Lille, soutient Dupont-Aignan

Eric Dillies, ex-patron du Rassemblement national de Lille, soutient Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). / © MAXPPP / Montage France 3
Eric Dillies, ex-patron du Rassemblement national de Lille, soutient Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). / © MAXPPP / Montage France 3

L'ancien patron du Rassemblement national (ex-FN) à Lille, Eric Dillies, qui a quitté le groupe RN au Conseil régional des Hauts-de-France, a annoncé lundi qu'il soutenait la liste de Nicolas Dupont-Aignan pour les élections européennes.

Par AFP

"Il n'y a pas de candidat tête de liste aussi crédible, aussi légitime, que M. Dupont-Aignan pour conduire cette liste de rassemblement", a affirmé Eric Dillies lors d'une conférence de presse à Lille en présence du président de Debout la France (DLF) et de quatre autres conseillers régionaux ex-RN des Hauts-de-France le soutenant (Florence Italiani, André Murawski, Olivier Normand et Alexis Salmon).

"Si chacun part dans son coin, on aura, grand maximum, une trentaine de députés européens eurosceptiques, en tout cas défenseurs des intérêts du peuple français, au sein du Parlement européen", a estimé M. Dillies, affirmant qu'il avait été exclu du RN après avoir annoncé son soutien au leader de DLF.


Appel du pied à Le Pen


Le 9 octobre, Laurent Wauquiez a opposé une fin de non-recevoir à un courrier de Nicolas Dupont-Aignan proposant au patron de LR de le rejoindre pour les européennes, en le renvoyant à son alliance avec Marine Le Pen en 2017.

"Par son refus, Laurent Wauquiez prouve sa duplicité, c'est-à-dire un pseudo-discours de conviction en surface et une pratique de soutien à tous ceux qui ont fait les traités européens qui ne marchent pas", a affirmé M. Dupont-Aignan lors de cette conférence de presse.

Il a également envoyé un courrier à Marine Le Pen pour lui demander de l'"aider à (son) tour" mais n'a pas encore reçu de réponse. "Elle pense que cette élection est historique, elle a toujours réclamé une liste d'union, elle n'est pas candidate, elle n'a pas de tête de liste qui s'impose, donc pourquoi elle ne me soutient pas ? Je n'ai pas compris", a-t-il déclaré. 

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus