• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : les lillois déportés

En 1916, des centaines de femmes et de jeunes filles furent déportées depuis la gare Saint-Sauveur de Lille. / © Gallica BNF
En 1916, des centaines de femmes et de jeunes filles furent déportées depuis la gare Saint-Sauveur de Lille. / © Gallica BNF

Difficile aujourd'hui d’imaginer le drame qui s’est noué il y a cent ans à la gare Saint-Sauveur de Lille, dans ce lieu maintenant dédié à la culture : en 1916, des centaines de femmes et de jeunes filles entassées dans des wagons à bestiaux, furent déportées par les troupes allemandes.

Par @f3nord

1916 : l’Allemagne jette toutes ses forces dans la bataille de Verdun. Les femmes remplacent les hommes à l’usine et aux champs. L’effort de guerre est intense, le pays est rationné. La campagne manque de bras. Les Allemands imaginent donc utiliser les civils du Nord occupé pour faire les récoltes. Ils demandent dans un premier temps des volontaires, c’est un échec. Ils passent alors aux travaux forcés.
Travaux forcés agricoles de femmes durant la guerre 14-18 / © NARA
Travaux forcés agricoles de femmes durant la guerre 14-18 / © NARA

Avril 1916, jour du Vendredi Saint, à 3 heures du matin, l’armée allemande boucle le quartier de Lille-Fives. Les soldats, baïonnette au canon fouillent les maisons et sélectionnent « les partants ». Au total, entre le 22 et le 29 avril, à Lille, Roubaix, Tourcoing, 20 000 personnes seront déportées dans les territoires occupés : Picardie, Champagne, Ardennes. La bourgeoisie s’émeut du sort réservé à ses jeunes filles, la dureté des tâches et la promiscuité sont pour elles un choc terrible.
Histoires 14-18 : les lillois déportés
Sources d'archives : - NARA - Gallica BNF - Archives départementales du Nord - Pathé Gaumont - France 3 - Florence Mabille

Finalement, l’Allemagne devra faire machine arrière. Le gouvernement français alertera les pays neutres, c’est une intervention du roi d’Espagne qui mettra un terme à ces déportations. A partir d’août 1916, les évacués seront de retour dans la région lilloise.
Mais le répit sera de courte durée. En octobre,
Les Allemands vont instaurer le travail obligatoire et généralisé dans les territoires occupés.

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus