VIDEO. Après avoir été transformé en unité Covid-19, l'hôpital Calmette du CHU Lille reprend petit à petit ses activités

À l’hôpital Calmette, tout avait été chamboulé en 48 heures pour accueillir les malades du Covid-19. Le calme est revenu et les activités reprennent, mais le retour à la normal n'est pas encore pour aujourd'hui.

L'hôpital Calmette de Lille reprend petit à petit ses activités après avoir été transformé en unité Covid-19
L'hôpital Calmette de Lille reprend petit à petit ses activités après avoir été transformé en unité Covid-19 © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

"S'il manque du matériel, vous faites bien la liste", conseille le professeur Arnaud Scherpereel, chef du service de pneumologie et d'oncologie thoracique du CHRU de Lille. Transformé en unité Covid-19 dès le 16 mars, le bâtiment a accueilli jusqu'à 140 patients. Le pic de l'épidémie passé, le retour à la normale est en cours. 

Le calme revient à l'hôpital Calmette, transformé en unité covid

Dans ce service de pneumologie, si les chambres sont encore vides, les équipes sont en train de tout réinstaller. La réouverture est prévue la semaine prochaine. 

"Les équipes sont fatiguées mais rodées aux déménagements. Depuis trois mois, elles ne font que ça", confirme le chef du service. "Au départ, c'était pour déménager les services classiques, puis pour faire de la place pour les services Covid-19, préparer les équipes et maintenant, c'est pour redémarrer les nouvelles activités."

Un retour progressif

Deux étages plus bas, dans l'unité de chirurgie thoracique, les patients sont déjà là. Réquisitionné aussi pendant la crise, le service a rouvert ce lundi. 

"Le retour fait du bien, reconnaît Brigitte Mrozek, aide-soignante, on retrouve nos locaux et nos habitudes."

Rien qu'à Calmette, douze services ont dû déménager. Progressivement, ils réintègrent l'hôpital. 

"On a voulu attendre les effets éventuels d'une seconde vague de Covid-19 que nous n'avons pas à ce jour. Nous avons été patients, on a réalisé un transfert de services puis un autre avant de voir si la situation endémique nous permettait de poursuivre ou non les transferts", explique Renaud Bertrand, directeur de Calmette et de l'Institut Coeur Poumon.

L'hôpital devrait retrouver son fonctionnement classique dès le 1er juillet. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter