Jury, thème, candidates... Ce qu'il faut savoir sur l'élection de Miss France 2019 à Lille

L'élection va se dérouler ce samedi soir au Zénih de Lille. / © CRÉDITFRANCOIS LO PRESTI / AFP
L'élection va se dérouler ce samedi soir au Zénih de Lille. / © CRÉDITFRANCOIS LO PRESTI / AFP

Plus que quelques heures avant l'élection de Miss France 2019 au Zénith de Lille. La cérémonie débutera à 21h ce samedi 15 décembre et permettra d'élire la reine de beauté qui succédera à la Nordiste Maëva Coucke. On vous résume tout ce qu'il faut savoir sur la compétition.

Par Margot Desmas

Quels sont les membres du jury ?


La précédente édition était dédiée à la cause des femmes, dans le sillage du mouvement #MeToo. Et cette année, pour la première fois, l'élection réunira un jury 100% féminin présidé par Line Renaud avec la danseuse étoile Alice Renavand, la chanteuse Jenifer, la Miss France 2011 Laury Thilleman, la comédienne Maud Baecker, l'humoriste Claudia Tagbo, et Caroline Garcia, numéro 1 féminin du tennis français.
 

"Ca n'est pas mon initiative, mais c'est une très bonne nouvelle, assure Line Renaud dans un entretien à la Voix du Nord. L'idée est intéressante mais le concours Miss France continue de trier les femmes sur des critères physiques ou moraux assez réactionnaires, comme le fait pour les candidates de n'avoir pas d'enfant", a réagi Marion Georgel, l'une des porte-parole d'"Osez le féminisme!" qui considère que c'est "un effet de communication".

 

Qui sont les candidates ?


Cette 89e édition, diffusée en direct sur TF1 à partir de 21h, doit départager des femmes venues de 22 régions métropolitaines et de huit territoires ou départements d'Outre-Mer.
 

Et parmi elles, douze ont déjà été désignées par le jury de présélection qui s'est réuni mercredi. Ce comité est composé de 8 à 12 membres et évalue les Miss régionales durant leur préparation au concours.

"Quand on désigne les 12, on dit aux téléspectateurs : ces 12 jeunes femmes sont aptes à devenir Miss France. Elles sont toutes jolies, mais en plus, elles sont endurantes. Ce jury n'a pas intérêt à ce que ce soit une région plutôt qu'une autre qui gagne", affirme Sylvie Tellier, directrice du Comité, au Progrès. La sélection sera dévoilée au cours du prime avant d'être soumise au vote.

 

Et les favorites ?


Cette année, le cas de Miss Nord-Pas-de-Calais Annabelle Varane, soeur de Raphaël, champion du monde de football avec les Bleus, serait susceptible de fausser l'élection par sa notoriété familiale.
 
Pourtant, Sylvie Tellier objecte : "Annabelle Varane est traitée comme n'importe quelle candidate et sa filiation ne sera pas évoquée dans son portrait diffusé pendant la cérémonie. Seuls les journalistes ont cru bon de mettre en avant ce lien familial".
 

Autre favorite, Vaimalama Chaves, âgée de 24 ans, qui représente Tahiti. Titulaire d'un master de management, elle était en surpoids pendant son enfance, au point d'être traitée de "monstre", a-t-elle confié.

À 18 ans, celle qui mesure 1,78 m pesait plus de 80 kg. Elle en a depuis perdu 20. La dernière Miss Tahiti coiffée du précieux diadème est Mareva Galanter, en 1999.

 

Comment la gagnante sera-t-elle élue ?


A égalité, jurées et téléspectateurs désignent les cinq finalistes parmi douze candidates déjà sélectionnées par les organisateurs. Les téléspectateurs ont toutefois le dernier mot en désignant seuls la lauréate et ses deux dauphines, en votant par téléphone et SMS.

L'une des raisons pour lesquelles le Nord Pas-de-Calais peut porter sa candidate à la victoire. "C'est une région hyper engagée, poursuit Sylvie Tellier au Progrès. La région n'avait jamais gagné; le comité a été réorganisé, des jeunes sont arrivés avec des formations en coiffure, maquillage et catwalk, ils ont gagné avec Camille Cerf, puis Iris Mittenaere et Maëva Coucke", soit trois Miss France en quatre ans.

Pour mieux choisir votre Miss favorite, vous pourrez poser toutes vos questions aux candidates avec le hashtag #AskMissFrance. Le jury en sélectionnera certaines qu'il posera aux jeunes femmes.
 

 

Quel est le thème ?


Les candidates évolueront dans des tableaux évoquant le cirque, Bollywood, le Cabaret ou encore les super héroïnes.

"L'élection Miss France est avant tout un grand spectacle de divertissement, d'autant plus dans un contexte social lourd depuis plusieurs semaines", estime Sylvie Tellier, Miss France 2002 et directrice générale de la société Miss France, filiale du groupe de production audiovisuelle Endemol.

 

Comment va se dérouler la soirée ?


Les répétitions viennent de se terminer pour les candidates au Zénith de Lille. Elles se sont déroulées en public, avant le grand show de ce soir qui accueillera 4 500 spectateurs. Les places se sont vendues en à peine quelques heures.
 
La cérémonie, animée par Jean-Pierre Foucault, doit se terminer autour de minuit. "Ce n'est plus qu'un concours de beauté, veut-il croire, interrogé par la Voix du Nord. Désormais, elles sont souvent diplômées, mais elles y vont pour saisir une opportunité. C'est un accélérateur de vie, Miss France".

 

Sur le même sujet

Les + Lus