Les salariés d'Ilévia réclament une "prime JO", de très fortes perturbations à prévoir sur le réseau de transports en commun de Lille vendredi 21 juin

Pas de métro avant 15 heures sur la ligne 2, fréquences des tramways rallongée, réseau de bus perturbé... La grève des agents du réseau Ilévia s'annonce très suivie ce vendredi 21 juin. Les syndicats réclament une "prime JO".

Les syndicats l'avaient annoncée, la grève sur le réseau de transports en commun de la métropole lilloise s'annonce très suivie ce vendredi 21 juin 2024.

Ilévia annonce de très fortes perturbations sur les lignes de métro, de bus et de tramway. En voici les détails.

Pas de métro avant 15 heures sur la ligne 2

La ligne 2 du métro reliant Saint-Philibert à Lomme au Centre Hospitalier de Tourcoing ne circulera pas durant toute la matinée. Ilévia indique que les rames circuleront à partir de 15 heures entre les stations Saint Philibert et Fort de Mons toutes les 3 minutes.

Au-delà de cette station, aucun métro ne circulera durant toute la journée sur la ligne 2 en direction de Tourcoing.

La ligne 1 est moins impactée par la grève mais le métro circulera avec une fréquence d'une rame toutes les 2min30. À noter également que les derniers départs depuis la gare Lille Flandres auront lieu à 1h30 dans les quatre directions pour permettre à chacun de rentrer en cette fête de la musique.

Les tramways circuleront toutes les 5 minutes sur le tronc commun entre la gare Lille Flandres et la station Croisé Laroche, et toutes les 10 minutes sur les branches Roubaix et Tourcoing.

Le réseau urbain de bus sera également perturbé, avec des horaires modifiés pour l'ensemble des Lianes. Certaines lignes ne circuleront pas.

"Le 21 juin n'est qu'un échauffement"

Les salariés de Kéolis, qui gère le réseau de transports Ilévia dans la métropole lilloise, se mobilisent à 36 jours des Jeux Olympiques. Depuis décembre 2023, les syndicats réclament une prime JO, notamment pour compenser les congés qu'ils ne pourront pas prendre cet été.

Alors que plus d'un million de spectateurs sont attendus dans la métropole lilloise pour suivre les épreuves olympiques de handball et de basketball, la CGT réclame une prime de 500 euros pour l'ensemble des salariés de l'entreprise ainsi qu'une "prime de mobilisation" de 50 euros par jour travaillé pour le personnel planifié du 27 juillet au 11 août, soit pendant la période des JO.

Les représentants du personnel indiquent pourtant être "confrontés à un mur" et dénoncent une "absence totale" de dialogue avec la direction.

Lire aussi >>> JO de Paris 2024 : privés de congés, les salariés de Keolis Lille demandent une prime et menacent d'entrer en grève

"Le 21 juin n'est qu'un échauffement", prévient la CGT. "Face au mépris, une grosse mobilisation est à prévoir le 2 juillet (lors du passage de la flamme olympique dans le Nord, NDLR), puis une grève générale lors des jeux olympiques".

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité