Les salariés de Jean Lefebvre-Eurovia en grève pour réclamer une hausse des salaires à Lille

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler .

Une quarantaine de salariés de l'entreprise de BTP Jean Lefebvre-Eurovia étaient en grève ce 23 janvier pour réclamer de meilleurs salaires. Le mouvement de grève sera reconduit dès le 24, avec une action de blocage.

Decathlon à Lille, Spontex à Beauvais, Sanef dans l'Oise... Les salariés de Jean Lefebvre-Eurovia viennent de gonfler les rangs des grévistes mobilisés pour une hausse des salaires. Environ 40 employés du BTP, sur la cinquantaine que comptent l'antenne du port fluvial de Lille, ont participé au mouvement social ce 23 janvier. 

Renaud* est salarié chez Eurovia depuis plus de 15 ans. Malgré son ancienneté, son salaire ne dépasse pas les 1700 euros. Les travailleurs, particulièrement ceux du bas de la grille, ont mal accusé le coup porté par l'inflation. "Nos salaires sont très bas et on ne peut plus suivre. Nous demandons simplement plus de revenus. On effectue des travaux pénibles, on est dehors par tous les temps...  Aujourd'hui, le sentiment qui domine, c'est la colère, le ras-le-bol", témoigne ce syndicaliste Force Ouvrière, qui travaille comme maçon. 

*L'identité du témoin a été modifié pour préserver son anonymat

Une action de blocage sur le port de Lille

"Demain, nous comptons bloquer les deux accès du port de Lille dès 7heures du matin, prévient Renaud*. Ce sera un blocage piéton, avec des actions de tractage auprès des automobilistes. Il nous est interdit d'utiliser nos machines pour faire ce blocage."

Les syndicats demandent notamment 350 euros d'augmentation pour tous les salariés, la revalorisation de leurs primes et le droit de disposer de leurs RTT librement avant le 31 décembre. 

Selon le magazine spécialisé Capital, le groupe Vinci Construction - propriétaire d'Eurovia - "a engrangé en 2021 un bénéfice net de 2,597 milliards d'euros (+109%)". Auprès de Reuters, il anticipait également un haut niveau d'activité pour 2022. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité