Lille : arrestation de 15 personnes soupçonnées d'escroquerie à la TVA, 2 millions d'euros d'avoirs saisis

Quinze personnes sont soupçonnées d'avoir importé des voitures de luxe depuis l'étranger sans payer de TVA. Elles ont été interpellées en début de semaine par les policiers lillois qui évaluent le préjudice pour l'Etat à 7 millions d'euros. 

Quinze personnes sont soupçonnées d'avoir animé ce réseau d'escroquerie depuis 5 ans.
Quinze personnes sont soupçonnées d'avoir animé ce réseau d'escroquerie depuis 5 ans. © Illustration - FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 HAUTS-DE-FRANCE

C'est un vaste réseau d'escrocs à la TVA qui vient d'être démantelé par les policiers lillois. Les 26 et 27 janvier dernier, une vingtaine de perquisitions ont été menées dans le milieu du commerce de voitures de standing.  

Quinze personnes, soupçonnées d'avoir importé un millier de véhicules de luxe depuis l'étranger sans payer de TVA, ont été interpellées a annoncé le parquet dans un communiqué. Selon la procureure de la République, la fraude durait depuis 5 ans. 

7 millions d'euros de droits de TVA fraudés

En clair, les escrocs présumés achetaient d'occasion des voitures de luxe, qu'ils payaient hors taxe à des fournisseurs européens. Puis, ils établissaient de faux documents pour faire croire à l'administration fiscale qu'ils s'étaient acquittés de la TVA à l'étranger.

Ainsi maquillées, les voitures pouvaient dès lors être revendues et paraissaient en règle. Le manque à gagner pour l'Etat est évalué à au moins 7 millions d'euros de droits de TVA fraudés. 

Quatre personnes écrouées

Sur une période de 5 ans, environ 1000 véhicules auraient ainsi été illégalement échangés. Des perquisitions en France et au Luxembourg, ont permis de saisir 2 millions d'euros d'avoirs. Des armes de poing et des articles de luxe ont aussi été saisis. 

Quatre personnes ont été écrouées, six autres placées sous contrôle judiciaire pour des chefs d'escroquerie en bande organisée, blanchiment aggravé, exécution d'un travail dissimulé et recel en bande organisée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers