Lille : un incendie détruit l'intégralité du camp de Roms rue de la Chaude Rivière

Un incendie s'est déclaré ce matin à 4 h 30 rue de la Chaude Rivière, à l'endroit où un camp de Roms était installé. Sur les 27 personnes présentes, une seule personne a été légèrement blessée. 

"A chaque fois qu'on apprend qu'il y a un incendie, il y a l'angoisse qui monte. On connaît tellement de personnes qui sont décédées dans un incendie", s'attriste Dominique Plancke, animateur du collectif solidarité Roms Lille métropole. 

Cette fois-ci, les 27 personnes habitant dans le camp incendié rue Chaude Rivière, à Lille, sont saines et sauves. Seul un blessé léger a été signalé. Selon les pompiers du Nord, "l'incendie concerne une dizaine de baraquements et a nécessité 4 lances à eau pour parvenir à l'éteindre."

A 10 heures, les pompiers étaient toujours sur place car il y avait toujours des reprises de feu. 

La circulation sur la rue Chaude Rivière se fait toujours sur une voie et la bretelle de la RN356 est fermée selon la préfecture du Nord. "Une retenue de 6 kilomètres du centre de commercial de Wasquehal à la rue Chaude Rivière s'est formée".

Demande d'une solution d'hébergement pérenne

"Avec ce type de campements, le risque d'incendie est toujours présent. Régulièrement, des appareils de chauffage prennent feu. Avec le vent qu'il y avait, ce feu s'est propagé aux autres caravanes", estime Dominque Plancke. 

Pour les 27 personnes, désormais à la rue, l'association collectif solidarité Roms Lille métropole demande qu'une "solution pérenne de logement soit trouvée par la préfecture et la ville de Lille. Proposer deux nuits d'hôtel n'est pas suffisant, car beaucoup travaillent ou ont travaillé dans la métropole."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité