LOSC-PSG : 3 raisons pour lesquelles les Lillois peuvent l'emporter

Image d'archives - Nicolas Pepe, joueur en vogue au LOSC / © JEFF PACHOUD / AFP
Image d'archives - Nicolas Pepe, joueur en vogue au LOSC / © JEFF PACHOUD / AFP

A l'occasion de la 32e journée de Ligue, le LOSC affronte le PSG dimanche à 21 heures. Dauphin du PSG qui pourrait être assuré d'emporter le titre, Lille a pourtant des raisons d'espérer gagner. 

Par Noémie Javey

Le LOSC affronte demain le leader du championnat, le PSG, venu chercher son titre en terre lilloise. Pour autant, les espoirs restent permis pour les Lillois qui espèrent prendre leur revanche après un match aller perdu 2-1. 

Un Nicolas Pepe très en forme 

Nicolas Pepe, l'attaquant nordiste est deuxième au classement des meilleurs buteurs avec 18 réalisations. Niveau passes décisives, le joueur ivoirien de 23 ans n'est pas en reste puisqu'il truste la troisième place du podium avec 9 passes. Un parcours qui impressionne Thomas Tuchel, l'entraîneur parisien qui s'est confié sur le joueur : "Il est décisif pour eux, il a de la vitesse, il est très dangereux devant le but, déterminé. C’est un joueur qui peut faire de grandes choses." 
 
Par son jeu séduisant, il fait partie des onze finalistes du prix Mar-Vivien Foé. Une récompense attribuée au meilleur joueur africain de Ligue 1 dont il est très nettement le favori. Il pourrait ainsi succéder au Camerounais Karl Toko-Ekambi et augmenter sa côte. Sur le plateau de Téléfoot, le directeur sportif du LOSC, Luis Campos a estimé qu'il valait actuellement "80 millions d'euros".
 

De nombreux blessés au PSG 

L'entraîneur du PSG a confirmé l'absence de Edison Cavani, Neymar et Marquinhos. Des absences prolongées qui handicapent le club. A eux deux, Edison Cavani et Neymar ont marqué 30 buts. Ils sont respectivement sur la troisième et quatrième place du classement des buteurs de Ligue 1. 

Les Lillois peuvent espérer profiter de ces absences notables mais la méfiance reste de mise pour leur entraîneur, Christophe Galtier : "On a plus de chances au coup d'envoi. Mais il y a tellement de talent dans cette équipe qu'elle reste difficile à jouer."

Autre mauvaise nouvelle pour le club de la capitale : des incertitudes planent sur la venue de Angel Di Maria, leur ailier. Il est toujours incertain pour ce déplacement dans le Nord. Thomas Tuchel a dit préférer "attendre l'entraînement" avant de se prononcer. Si son absence est confirmée, ce serait une nouvelle grosse perte. Il est le deuxième meilleur passeur de Ligue 1 avec 10 passes décisives. 


De nombreuses pépites parisiennes recrutées par le LOSC 

Parmi ces pépites, on retrouve Mike Maignan, le gardien titulaire du club lillois, piqué chez le concurrent parisien. Il avait été repéré à l'époque par Hervé Renard, alors entraîneur du LOSC. "Hervé Renard nous avait dit qu'il y avait un gardien très prometteur au PSG et on cherchait une doublure pour Vincent Enyeama [gardien du LOSC, libéré de son contrat en 2018] qui serait ensuite capable de s'imposer" explique Jean-Michel Vandamme, ancien directeur du centre de formation de Lille à nos confrères de l'AFP. 
 

Pour se faire, le club lillois bénéficie de deux avantages : la proximité géographique avec la capitale, accessible en seulement une heure de TGV et son intérêt vif pour les jeunes du PSG depuis le rachat du club par les Qataris en 2012 : "On a porté un regard plus attentif aux jeunes du PSG et c'était logique car avec son projet, Paris ne peut pas donner sa chance à tous ses bons jeunes" ajoute Jean-Michel Vandamme. 

L'entraîneur des dogues, Christophe Galtier se réjouit de pouvoir faire grandir les joueurs parisiens "Il y a de très bons jeunes et un très bon travail de fait au PSG donc automatiquement, ça donne des idées. Certains jeunes doivent s'exiler pour avoir leur chance. A nous de ne pas perdre la bonne relation qu'on a avec Paris.

Autre pépite, parisienne elle aussi : Jonathan Ikoné, le meneur de jeu lillois. "Un diamant brut qui demande encore à être poli" souligne François Rodrigues au magazine France Football, son coach des U17 au N2 au PSG. Ainsi, avec le LOCS pour la saison 2018-2019, le joueur a joué 31 matches dont 27 en tant que titulaire, a marqué deux fois mais a surtout adressé cinq passes décisives.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus